ELD (entreprises locales de distribution) : qu’est-ce que c’est ?

Ecrit par: / Publié le : (mis à jour le 24 novembre 2017) / Pas de commentaire

Si vous habitez à Strasbourg, Metz, Grenoble, la Vienne ou les Deux-Sèvres, il est probable que vous ayez déjà entendu parler d’ELD. Les Entreprises Locales de Distribution (ELD) gèrent la distribution d’électricité et/ou de gaz dans certaines localités, mais quelles sont les différences avec les fournisseurs d’énergie ? Et les gestionnaires de réseau ? Pourquoi existent-ils en parallèle ?

Revenons ensemble, dans cet article, sur le champ de compétences des ELD, les raisons pour lesquelles elles existent et pourquoi les fournisseurs traditionnels proposent peu d’offres sur les territoires couverts par les ELD. Pour continuer à vous informer sur le sujet, consultez aussi nos articles sur les Points de Livraison et les Gestionnaires de réseau.


Si vous avez des questions sur l’ensemble des offres d’électricité ou de gaz, les conseillers de Certificats-Economie-Energie peuvent vous répondre au 09 72 50 77 40, du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et le samedi de 9h à 19h.

Qui gère les réseaux d’énergie ?

Le rôle d’une ELD, d’électricité ou de gaz, consiste à gérer la distribution de l’énergie de la production au consommateur final. Il s’agit d’une activité qui ne doit pas être confondue avec la production d’énergie elle-même (centrales nucléaires, exploitation des gisements,…) ni avec la commercialisation de ces ventes. La raison : ces trois domaines sont séparés et ne sont pas soumis aux mêmes réglementations légales, ce qui rend la compréhension du secteur assez compliquée pour les néophytes. Pas de panique : on reprend les choses en main et on vous explique pourquoi fournisseurs d’énergie et gestionnaires de réseau fonctionnent de manière séparée, quels sont leur champ d’activité, et où se trouvent les ELD dans tout ça.

Histoire d’EDF et GDF

Vous n’êtes peut-être pas fan d’histoire, mais si vous voulez comprendre l’origine des ELD et pourquoi elles diffèrent des autres gestionnaires de réseau, il faut remonter le temps de quelques années. Soixante-dix, pour être précis.

En effet, c’est en 1946, au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, que l’Etat français décide de créer une société unique d’utilité publique afin de gérer l’électricité et le gaz dans la pays. C’est la naissance d’EDF et de GDF, qui deviendra plus tard Engie, et des réseaux nationaux d’électricité et de gaz. A cette époque, ces sociétés possèdent un monopole d’état qui leur confère un statut un peu particulier. Premièrement, elles gèrent l’ensemble des activités de leur secteur. EDF a donc pour mission d’assurer la production, le transport et la vente de l’électricité jusqu’aux clients finaux. Ensuite, elles ne disposent d’aucun concurrent et, en tant que services publics, disposent de l’obligation d’appliquer les tarifs réglementés dictés par l’Etat.

Cette situation de monopole a duré jusqu’au début des années 2000. En 2007, décision est prise d’ouvrir le marché de l’énergie (électricité et gaz) à la concurrence. EDF et GDF deviennent des fournisseurs comme les autres, chargés de produire et de commercialiser l’énergie selon leurs propres tarifs, indépendamment de toute décision officielle (mise à part leur obligation de proposer au moins une offre au tarif réglementé dans leur catalogue).

Mais afin de permettre aux consommateurs de passer librement d’un fournisseur à un autre, l’ensemble du réseau doit être géré indépendamment des sociétés privées. C’est pour cette raison que la mission de l’entretien du réseau de distribution a été enlevée à EDF et GDF pour être confiée à leur filiale : ERDF (aujourd’hui renommé en Enedis) pour l’électricité, et GRDF pour le gaz.

Cette séparation des secteurs explique pourquoi, quel que soit le choix de votre fournisseur, la qualité de l’électricité ou du gaz dont vous bénéficiez est la même. L’origine de l’énergie et le forfait sont différents, mais pas le réseau par lequel elle transite pour arriver jusqu’à l’utilisateur.

Pour que cette description soit complète, il nous faut ajouter un détail : lors de la fusion et la nationalisation des sociétés de production, de transport et de distribution de l’énergie de 1946, les distributeurs appartenant déjà à des communes se sont vu offrir un choix : rejoindre le réseau national ou garder leur indépendance. Ceux qui ont choisi de rester indépendants des concessionnaires nationaux ont continué d’assurer l’entretien et la gestion des réseaux d’électricité et de gaz dans leur région. Aujourd’hui encore, elles exercent cette activité en marge de celle d’Enedis et GRDF. Ce sont les fameuses ELD.

Fournisseurs et gestionnaires de réseau

Ok, mais les gestionnaires de réseau, les fournisseurs d’énergie, c’est quoi ? Vous le verrez, il est important de bien saisir les différences entre ces deux types de société si l’on veut définir clairement le rôle qu’endossent les ELD.

  • Les fournisseurs d’énergie : ils assurent la production et la vente d’électricité et/ou de gaz dans l’ensemble du pays. Il en existe une vingtaine en France, soit exclusivement dédiées au gaz, soit exclusivement dédiées à l’électricité, soit les deux. Ainsi, il appartient à chaque consommateur de sélectionner celui de son choix, selon ses critères écologiques (origine renouvelable de l’électricité,…) et budgétaires (montant de l’abonnement, prix fixes, heures creuses,…). La qualité finale de l’électricité ou du gaz n’est jamais impactée.
  • Les gestionnaires de réseau : ils sont, au niveau national, au nombre de deux. Enedis (ex ERDF) gère le réseau de distribution de l’électricité, et GRDF s’occupe du réseau de distribution du gaz. Leur activité est complètement indépendante des fournisseurs d’énergie, puisqu’elle se concentre uniquement sur l’entretien et la gestion du réseau de distribution employé par l’ensemble du marché. C’est également le gestionnaire de réseau qui possède les compteurs d’électricité et de gaz de France et qui est chargé de les relever, afin d’aider les fournisseurs à définir la consommation réelle de ses abonnés et d’adapter le montant de leur facture.

Les ELD

Maintenant que nous avons défini les différences fondamentales entre les fournisseurs d’énergie et les gestionnaires de réseau, il faut savoir que ces derniers couvrent environ 95% du territoire français. Les 5% restant constituent le sujet qui nous intéresse vraiment : les ELD. Si théoriquement, le rôle des Entreprises Locales de Diffusion se cantonne à la gestion du réseau dans leur réseau et qu’elles devraient travailler avec l’ensemble des fournisseurs, nous verrons que la vérité est un peu plus nuancée.

Les missions des ELD

Sur le papier, la définition est simple : ELD = transport. Dans les faits, pourtant, la situation est un peu plus compliquée. Les réseaux gérés par les ELD étant différents des réseaux d’électricité d’Enedis et de gaz de GRDF, les fournisseurs peinent souvent à y acheminer leurs propres offres. Dans ce cas, ce sont les ELD elles-mêmes qui proposent leurs propres offres d’énergie et qui, en l’absence d’offres alternatives, détiennent une situation de quasi-monopole sur leur territoire.

Ainsi, la mission réelle des ELD est double :

  • L’entretien et la gestion du réseau. Il s’agit de leur mission primaire, consistant à assurer le bon fonctionnement du réseau de distribution d’électricité ou de gaz dans leur région respective.
  • La fourniture d’électricité ou de gaz aux clients finaux. Si ce n’est pas leur utilité première, les ELD sont souvent les seules à le proposer aux habitants des régions concernées. De plus, en tant qu’entreprises de service public, et sans la possibilité pour EDF de proposer ses offres sur ces territoires, les ELD ont obligation de respecter les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité au même titre que les fournisseurs historiques.

Les principales ELD

Nous avons vu que les ELD ne couvraient qu’environ 5% du territoire français. Mais de grandes villes, comme Strasbourg, Grenoble ou Bordeaux. Comment savoir quelles régions sont concernées par leur propre Entreprise Locale de Distribution alors ? Pour vous aider à vous y retrouver, voici la liste des ELD de France :

  • Centrale Vonderscheer de Villé
  • Coopérative d’électricité de Saint-Martin-de-Londres
  • Coopérative d’électricité de Villiers-sur-Marne
  • EBM Saint-Louis
  • Energie Développement Services du Briançonnais
  • Energies et services Bitche
  • Régie municipale d’électricité et de télédistribution de Clouange
  • Energies et services Creutzwald
  • Energies et Services de Moyeuvre-Petite
  • Energies et services de Pierrevillers
  • Energies et services de Seyssel
  • Energies et services Hagondange
  • Energies et Services Lannemezan
  • Energies et services Lavaur
  • Energies et services Rombas
  • Energies et services Sarre-Union
  • Energies et services Schoeneck
  • Energis Saint-Avold
  • ES Energies
  • Gaz de Barr
  • Gaz de Bordeaux
  • Enerest Gaz de Strasbourg
  • Gaz et Electricité de Grenoble (GEG)
  • Gazelec de Péronne
  • Gedia
  • Gignac Energie
  • Hunelec
  • Régie communale de Montdidier
  • Régie communale d’eau et d’électricité de Mitry-Mory
  • ELD de Gattières
  • Régie communale d’électricité de Montois-la-Montagne
  • Régie communale d’électricité de Saulnes
  • Régie de Niederbronn Reichshoffen
  • Régie d’électricité de Bozel
  • Régie d’électricité de Cazères
  • Régie d’électricité de Loos
  • Régie d’électricité de Marange-Silvange
  • Régie d’électricité de Montataire
  • Régie d’électricité de Redange
  • Régie d’électricité de Roquebillière
  • Régie d’électricité de Sainte-Marie-aux-Chênes
  • Régie d’électricité de Saint-Michel-de-Maurienne
  • Régie d’électricité de Saint-Quirc
  • Régie d’électricité de Thônes
  • Régie d’électricité d’Elbeuf
  • Régie d’électricité d’Orelle
  • Régie d’électricité du Morel
  • Régie d’électricité du syndicat du sud de la Réole
  • Régie d’électricité d’Uckange
  • Régie du Syndicat Electrique Intercommunal du Pays Chartrain
  • Régie électrique communale d’Aussois
  • Régie électrique d’Avrieux
  • Régie électrique de Bessans
  • Régie électrique de Bonneval-sur-Arc
  • Régie électrique de Fontaine-le-Puits
  • Régie électrique de la Cabanasse
  • Régie électrique de la Chapelle
  • Régie électrique de Montvalezan-La Rosière
  • Régie électrique de Sainte-Foy-Tarentaise
  • Régie électrique de Sainte-Marie-de-Cuines
  • Régie électrique de Salins-les-Bains
  • Régie électrique de Sallanches
  • Régie électrique de Tignes
  • Régie électrique de Valmeinier
  • Régie électrique de Villarlurin
  • Régie électrique de Villaroger
  • Régie électrique de Villeneuve-au-Chêne
  • Régie électrique des Houches
  • Régie électrique municipale de Fontaine-au-Pire
  • Régie électrique municipale de Prats-de-Mollo La Preste
  • Régie électrique municipale de Saint-Laurent-de-Cerdans
  • Régie électrique municipale d’Ilhet
  • Régie municipale d’Arignac
  • Régie municipale de Bonneville
  • Régie municipale de Cazouls-lès-Béziers
  • Régie municipale de l’Hospitalet-près-l’Andorre
  • Régie municipale de Mercus-et-Garrabet
  • Régie municipale de Mérens-les-Vals
  • Régie municipale de Quié
  • Régie municipale de Tarascon-sur-Ariège
  • Régie municipale de Vicdessos
  • Régie municipale d’électricité de Bazas
  • Régie Municipale d’Electricité de Cambounet sur le Sor
  • Régie municipale d’électricité de Gandrange
  • Régie municipale d’électricité de La Chambre
  • Régie municipale d’électricité de Laruns
  • Régie municipale d’électricité de Martres-Tolosane
  • Régie municipale d’électricité de Mazères
  • Régie municipale d’électricité de Miramont-les-Comminges
  • Régie municipale d’électricité de Montesquieu-Volvestre
  • Régie Municipale d’électricité de Petit-Cœur
  • Régie municipale d’électricité de Pontamafrey-Montpascal
  • Régie municipale d’électricité de Saint-Avre
  • Régie municipale d’électricité de Saint-Martin-sur-la-Chambre
  • Régie municipale d’électricité de Saint-Privat-la-Montagne
  • Régie municipale d’électricité de Saverdun
  • Régie municipale d’électricité de Talange
  • Régie municipale d’électricité de Tours-en-Savoie
  • Régie municipale d’électricité de Varilhes
  • Régie municipale d’électricité de Villarodin-Bourget
  • Régie municipale d’électricité de Vinay
  • Energies et services Hombourg-Haut
  • Régie municipale d’énergie électrique de Quillan
  • Régie municipale électrique de Beauvois-en-Cambrésis
  • Régie municipale électrique de Saint-Léonard de Noblat
  • Régie municipale multiservices de la Réole
  • Gascogne Energies Services
  • Régies municipales de Capvern
  • RME de la Bresse
  • SDED d’Erôme
  • Seolis
  • SER des Cantons de Lassigny et limitrophes
  • SICAE de la Ferté-Alais
  • SICAE de la Somme et du Cambraisis
  • SICAE de la Vallée du Sausseron
  • SICAE de l’Aisne
  • SICAE de l’Oise
  • SICAE de Précy-Saint-Martin
  • SICAE de Ray-Cendrecourt
  • SICAE ELY
  • SICAP Pithiviers
  • SIVU de Luz-Saint-Sauveur, Esquièze-Sère et Esterre
  • SICAE du Carmausin
  • Sorea
  • Soregies
  • Syndicat Intercommunal d’Electricité de Labergement-Sainte-Marie
  • UEM Neuf-Brisach
  • Usine d’Electricité de Metz
  • Usines Municipales d’Erstein
  • Vialis
  • Régie Services Energie Ambérieux-en-Dombes
  • Régie municipale électrique de Dalou
  • Régie d’électricité d’Aigueblanche
  • ESDB Régie de la Ferrière
  • Energies et services de la ville d’Amnéville
  • Régie Municipale Gaz Electricité de Carmaux (Ene’o)
  • ESDB Régie d’Allemont
  • Régie électrique de Presle
  • Régie d’électricité de Saint-Martin-la-Porte
  • Régie d’électricité du Thyl
  • ESDB Régie de Séchilienne
  • ESDB Régie de Saint Pierre d’Allevard
  • ESDB Régie d’Allevard
  • ESDB Régie de Villard-Bonnot
  • Régie électrique de Gervans
  • ESDB Régie de Saint-Marcellin
  • Service Gaz et Eau de la ville de Guebwiller

FAQ

Qu’est-ce qu’une ELD ?

ELD signifie Entreprise Locale de Distribution. Son rôle est sensiblement identique à celui d’Enedis pour l’électricité ou GRDF pour le gaz, à savoir gérer et entretenir les réseaux de distribution d’énergie. La différence, c’est que là où les gestionnaires de réseaux nationaux couvrent l’ensemble du pays (ou en tout cas, les 95% qui n’appartiennent pas aux ELD), les ELD ne s’occupent que d’une région spécifique. De plus, la plupart des fournisseurs alternatifs peinent à amener leurs offres sur le territoire des ELD, contraignant celles-ci à proposer leur propre fourniture de gaz et d’électricité. Ainsi, de facto, les ELD sont souvent en situation de monopole sur leur terrain.