EDF pour les particuliers

Ecrit par: / Publié le : (mis à jour le 30 juin 2017) / Pas de commentaire

Il n’est plus nécessaire de le présenter. Electricité de France, plus généralement connu sous le nom d’EDF, est la principale entreprise de production et de fourniture d’électricité sur l’ensemble du territoire français. Pendant plus de soixante ans, il fut même le seul à assurer cette tâche dans le pays. En conséquence, une grande majorité des Français considère encore qu’il s’agit DU fournisseur à contacter afin d’obtenir l’électricité chez soi.

En réalité, les choses sont un peu différentes. Depuis 2007, le marché de l’énergie à destination des particuliers s’est ouvert à la concurrence partout en France. Les offres pour particuliers d’EDF ont dû faire face à de nombreuses offres concurrentes (chez EngieDirect Energie, eni, Lampiris, Happ-e, Planète OUI ou Antargaz) si bien que les abonnements d’EDF Particulier ont été répartis en plusieurs volets : ceux soumis à la limitation des tarifs réglementés par l’Etat, et ses offres de marché, qui disposent d’autres avantages.

Souscrivez rapidement et gratuitement à un contrat d’électricité dés aujourd’hui en contactant les conseillers Certificats Économies d’Énergie, du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et le samedi de 9h à 19h au 09 72 50 77 40.

Aujourd’hui, lorsqu’on cherche à souscrire un nouveau contrat chez EDF Particulier, il peut être difficile de se repérer entre toutes ces notions. Tarifs réglementés, offres de marché, heures pleines/creuses, prix du kWh d’EDF Particulier… Si vous vous sentez perdu, ne paniquez pas : nous allons revenir sur chacun de ces points et vous détailler tout ce qu’il y a à savoir sur les offres du fournisseur historique.

EDF, le fournisseur historique

Même si depuis 10 ans, les fournisseurs d’énergies alternatifs se sont développés partout à travers la France, EDF reste le choix de près de neuf Français sur dix. Pour cause, EDF est impliqué dans l’ensemble des métiers de l’électricité : de la recherche à la vente, en passant par la production et la distribution. Il s’agit donc d’un acteur incontournable du secteur de l’électricité française, pendant très longtemps détenteur du statut de monopole quant à sa commercialisation. En tant que tel, EDF possède un statut particulier : celui de fournisseur historique. Cela lui confère des responsabilités et des contraintes dont ne disposent pas ses concurrents, et sur lesquelles il est nécessaire de s’attarder.

L’histoire d’EDF

L’entreprise EDF n’est apparue qu’en 1946, pourtant il faut remonter beaucoup plus loin pour comprendre d’où elle vient. Des années plus tôt, dans les années 1930, la production d’électricité en France est gérée par quelques deux cent entreprises privées. Le transport de l’énergie est assuré par une centaine de sociétés, et sa distribution par… plus d’un millier. En conséquent, les tarifs de l’électricité en France varient énormément selon les prestataires et les régions. Le 8 avril 1946, au lendemain de la guerre, alors qu’une grande partie du réseau électrique doit être reconstruite et améliorée, une société publique unique est fondée afin de centraliser tous ces services : Electricité de France, alias EDF.

Le gouvernement français décide qu’EDF disposera d’un monopole d’Etat sur les questions d’énergie. Sa première mission : reconstruire intégralement le réseau de transport. L’améliorer, même, puisque dès les années 50, la croissance de la consommation d’électricité (encouragée par le plan Marshall), exige des infrastructures de production et de transport revues à la hausse. C’est le développement des centrales thermiques et des barrages, qui amènent progressivement l’électricité sur tout le territoire français.

Ainsi, dans la croissance des années 60 (Trente Glorieuses obligent), de plus en plus de Français s’équipent d’appareils électroménagers personnels, des réfrigérateurs aux téléviseurs. C’est donc en 1963 que la première centrale nucléaire de France est mise en service, à Chinon, en même temps que le lancement du fameux “compteur bleu” d’EDF.

EDF subit un premier tournant dans les années 70. 1973, c’est le début de la crise pétrolière. La société n’a pas le choix : si elle veut préserver son indépendance énergétique, elle est obligée de délaisser le fioul pour le nucléaire, qui deviendra petit à petit la principale source d’énergie de France. Gravelines, Paluel, Fessenheim… De nombreuses centrales nucléaires sont construites dans un temps record afin de dessiner le parc nucléaire français que l’on connaît de nos jours. Aujourd’hui, ces centrales assurent plus de 75% de la production électrique française.

Finalement, la production nucléaire deviendra l’une des spécialités de la France. A tel point qu’elle exportera même son savoir-faire au-delà de ses frontières. En 1984, EDF se déplacera même en Chine afin d’y construire la centrale de Daya-Bay. Pour autant, il n’oublie pas l’évolution des marchés français. Difficile de le faire d’ailleurs, étant donné que les années 80 sont le théâtre d’une démocratisation rapide des télévisions, des frigidaires, et même de quelques ordinateurs au début des années 90.

Les années 1990 marquent un second tournant pour le secteur énergétique. C’est à ce moment que le marché commence à s’ouvrir à la concurrence sur le sol français. De nouveaux fournisseurs, dits fournisseurs alternatifs, apparaissent face au fournisseur historique. Pour la première fois, la société doit se battre pour promouvoir ses offres EDF, vers les particuliers ou les entreprises. Conséquence logique, EDF change son statut en 2004, et passe d’une entreprise publique à une société anonyme (SA). Elle ouvre ses capitaux, et entrera même brièvement en Bourse en novembre 2005.

En 2007, c’est l’ensemble de l’Europe qui s’ouvre à la concurrence énergétique. EDF en profite pour renforcer sa position à l’international, mais surtout adapter ses offres de production en fonction de l’évolution des conscience au niveau de l’écologie. Des centrales nucléaires nouvelle génération apparaissent, à côté d’offres “renouvelables” assurée par une production solaire, éolienne ou hydraulique. C’est à ce niveau que se situe EDF aujourd’hui : face à un avenir qui reste à inventer et dans lequel, en tant que fournisseur historique français, il est appelé à jouer un rôle déterminant.

Les activités d’EDF

Comme précédemment mentionné, EDF est présent sur l’ensemble du processus électrique. C’est lui qui assure la recherche des moyens de production, la production en elle-même, la commercialisation et même, d’une certaine manière, sa distribution. EDF divise ses activités en cinq volets distincts :

  • Recherche et développement : parce que l’énergie n’est pas un marché fixe, et que les moyens de production de demain ne seront pas ceux d’aujourd’hui, le service R&D d’EDF s’est donné plusieurs priorités pour l’avenir : développer et expérimenter de nouveaux services énergétiques pour ses clients, préparer les systèmes et les réseaux électriques de demain, consolider et développer des mix de production décarbonés et compétitifs, et enfin soutenir le développement d’EDF au niveau international.
  • Production et ingénierie : selon EDF, la production et l’ingénierie sont deux domaines complémentaires. En effet, le groupe produit son électricité à partir d’un mix d’énergies en provenance de centrales conçues, bâties et maintenues par lui-même. Il est donc au centre du fonctionnement et de l’entretien de ces centrales.
  • Transport et distribution : ce n’est pas tout de produire de l’électricité ; encore faut-il l’acheminer à bon port. Afin d’assurer un certain équilibre entre l’offre et la demande énergétique, ce service est assuré par deux filiales d’EDF. RET (Réseau de Transport d’Electricité, filiale à 100% d’EDF) distribue l’électricité haute et très haute tension, alors qu’Enedis (anciennement ERDF, filiale à 100% d’EDF)  transporte l’électricité basse et moyenne tension jusqu’au consommateur finale.
  • Optimisation et trading : l’électricité ne se stocke pas. La mission d’EDF ne consiste donc pas seulement à produire un maximum d’énergie possible et de la délivrer à ses clients, mais de calculer et de fournir l’exacte quantité d’électricité demandée par les consommateurs, tout en assurant les meilleurs tarifs. C’est toute la démarche d’optimisation d’EDF, en lien direct avec ses activités de trading sur les marchés de gros.
  • Commercialisation : enfin, il y a la commercialisation de l’électricité. C’est le rôle principal d’un fournisseur d’énergie : vendre ses services en différentes offres, pour les particuliers et les entreprises.

EDF/ERDF (Enedis) ?

Une erreur qui est souvent faite par les consommateur est la confusion entre EDF et ERDF. C’est afin d’éviter tout amalgame que cette société (qui signifiait Electricité Réseau Distribution France) est devenue Enedis. Pourtant, même si elle est filiale à 100% d’EDF, Enedis possède un rôle bien différent de celui du fournisseur d’énergie.

La différence repose notamment dans leur statut. Si EDF est devenu une entreprise privée suite à la libéralisation du marché de l’énergie, Enedis est resté une société publique. Concrètement, cela signifie que peu importe le fournisseur d’énergie auquel vous avez souscrit, le transport de l’électricité sera de toute façon assuré par Enedis. C’est d’ailleurs à Enedis qu’appartiennent les compteurs électriques installés chez vous, et la raison pour laquelle vous ne pouvez pas refuser l’installation du nouveau compteur Linky dans votre domicile. De même, votre compteur n’est pas relevé par EDF Particulier mais par des techniciens d’Enedis.

Aussi, en cas de panne d’électricité ou de coupure, EDF Particulier ne sera pas forcément l’acteur le plus judicieux à appeler, puisqu’il n’est pas responsable du réseau d’électricité. N’hésitez pas à joindre Enedis afin de vous informer de la nature de la panne et demander un dépannage si nécessaire.

Les offres électricité d’EDF

Si autrefois, EDF détenait le monopole de la commercialisation de l’électricité en France, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Par conséquent, le groupe se doit de diviser ses services en plusieurs offres s’il veut pouvoir les vendre à l’ensemble de son public. Pour les particuliers, on en retrouve deux : le Tarif Bleu, basé sur le tarif réglementé, et l’offre de marché d’EDF, son Offre Renouvelable, axée sur une énergie plus verte. Les tarifs particuliers qu’EDF met en place pour son électricité dépendront notamment de l’offre à laquelle vous avez souscrit.

La principale différence entre les deux offres d’EDF tourne autour d’une notion centrale : les tarifs réglementés. Il s’agit d’une expression que vous entendrez souvent si vous vous intéressez aux prix d’EDF Particulier, ou même auprès de beaucoup d’autres fournisseurs d’électricité. Concrètement, cette notion date de l’époque où EDF était encore en situation de monopole. Les pouvoirs publics avaient alors décidé d’un tarif réglementé à ne pas dépasser, afin que l’énergie reste accessible au plus grand nombre. Cette notion de tarif réglementé a bien failli disparaître lorsque le marché s’est ouvert à la concurrence, mais elle a persisté auprès d’EDF.

Aujourd’hui, il n’y a plus que le fournisseur historique qui soit soumis à cette obligation de l’Etat (pour l’électricité seulement, la même condition s’appliquant aux offres de gaz pour GDF, maintenant Engie). Cependant, le tarif réglementé, régulièrement mis à jours par les pouvoirs publics, fait office de référence auprès de l’ensemble des fournisseurs. Ces derniers n’ont donc pas tardé à proposer leurs propres tarifs calqués sur les tarifs réglementés. C’est ce qu’on appelle des offres indexées. Plusieurs vont même plus loin, en proposant une réduction d’un certain pourcentage par rapport au tarif réglementé de vente (TRV). Ainsi, le consommateur est certain de payer moins cher que ce qu’il aurait fait auprès de l’offre réglementée d’EDF.

Tarif Bleu

Le Tarif Bleu désigne l’offre phare d’EDF. La raison : il s’agit de l’abonnement au tarif réglementé, ce qui signifie que le tarif du kWh d’EDF Particulier est décidé directement par les pouvoirs publics, indépendamment du bon vouloir d’EDF. Plusieurs options tarifaires viennent étoffer cette offre, permettant aux consommateurs qui le désireraient d’effectuer des économies d’énergie et financières plutôt importantes s’ils y mettent du leur.

En parlant d’économie, nous devons également mentionner le Tarif Première Nécessité. A proprement parler, le TPN n’est pas vraiment une offre en soi, ni même une option tarifaire. Elle se présente sous la forme d’une réduction sur la facture annuelle d’EDF. Le Tarif Première Nécessité se destine principalement aux familles les plus modestes, dont le revenu fiscal annuel de référence ne dépasse pas les 2.175 euros.

L’Option Base

Comme son nom l’indique, l’Option Base est l’option de base du Tarif Bleu. Ici, le prix du kWh est identique quel que soit le jour ou l’heure de consommation. Les clients peuvent donc prévoir plus facilement leur facture d’énergie à travers le temps.

L’Option Heures Creuses

Avec l’Option Heures Creuses, le prix de l’abonnement est légèrement plus cher. Le kWh est également un peu plus élevé que durant l’Option Base, mais seulement durant les heures pleines. Il y a en tout 16 heures dites “pleines” par jour, les 8 heures restantes étant des heures creuses. Durant les heures creuses, le prix du kWh est particulièrement moins cher. Ce principe est conçu pour dissuader les consommateurs d’utiliser leurs appareils électriques pendant les heures de forte demande dans la région. Par conséquent, selon les villes, ces heures creuses peuvent varier. Il suffit ainsi d’adapter sa consommation pour effectuer d’importantes économies à long terme.

Vous pourrez trouver plus d’informations à propos de l’Option Heures Creuses sur particulier.edf.fr.

L’Option Tempo EDF

Selon le même principe que l’option Heures Creuses, où le prix du kWh peut changer d’une heure à l’autre selon les heures de forte demande, l’Option Tempo d’EDF Particulier propose un prix du kWh variable non seulement en fonction des heures de la journée, mais aussi en fonction des jours de l’année.

Concrètement, l’Option Tempo divise les jours en trois catégories : les jours bleus (300 dans l’année) avec un kWh particulièrement accessible, les jours blancs (43 dans l’année) avec un kWh au prix légèrement plus élevé, et les jours rouges (22 dans l’année) où le prix du kWh est très élevé.

La couleur de chaque jour est annoncée la veille, à la fois sur votre compteur, sur Internet, sur votre appli EDF & Moi ou par alerte mail ou SMS. Si vous êtes souvent chez vous, vous pouvez ainsi privilégier le lancement de vos tâches énergivores les jours les plus avantageux, et vous économiser sur les jours rouges. Ceux-ci tombent souvent en hiver, entre les mois de novembre et mars, avec la seule condition qu’il ne peut jamais en avoir plus de cinq consécutifs.

En plus de la règle des jours, chaque abonné à l’offre Tempo profite également des heures pleines et heures creuses.

L’Option EJP

L’Option EJP d’EDF n’est techniquement plus disponible sur le site du fournisseur d’énergie. L’abonnement est néanmoins toujours d’actualité pour les personnes qui y ont souscrit en son temps. Concrètement, les modalités de cette offre sont très semblables à celles de l’Option Tempo, avec l’idée de plusieurs jours dans l’année où le kWh est beaucoup plus cher.

L’Offre Renouvelable

Les fournisseurs alternatifs disposant généralement de moins de clients, ils peuvent se permettre de baser leurs offres sur l’utilisation d’énergies renouvelables. Ce n’est pas le cas du Tarif Bleu d’EDF, puisque la plus grosse partie de la production d’énergie qui y est destinée provient de ses centrales nucléaires. Pour surfer sur la vague verte, EDF a néanmoins proposé sa propre offre écologique.

Celle-ci porte le nom d’Offre Renouvelable. Comme son nom l’indique, celle-ci ne propose une énergie qu’en provenance de sources renouvelables. Notez cependant qu’il s’agit ici d’une offre de marché, ce qui signifie que les tarifs ne sont pas réglementés par l’Etat, sont fixés par EDF et ne sont donc pas susceptibles d’évoluer dans le temps.

EDF Gaz

Même si le nom d’EDF est principalement lié au domaine de l’électricité, le fournisseur d’énergie a commencé à proposer ses propres offres de gaz naturel. Ici, le tarif réglementé ne s’applique pas, ce qui laisse deux offres de marché :

Avantage Gaz

C’est la principale offre de gaz d’EDF. Son principal atout se situe au niveau de son prix, bloqué pendant 4 ans afin d’éviter les surprises d’une soudaine hausse des prix du gaz. En revanche, si le prix du gaz a baissé depuis la souscription, l’offre sera revue à la baisse à chaque anniversaire. Le contrat Avantage Gaz est ainsi valable pour une durée de 4 ans.

La souscription à l’abonnement Avantage Gaz présente l’avantage d’une facture unique pour votre gaz et votre électricité. Sachez toutefois que les paramètres de facturation de l’offre de gaz d’EDF diffèrent de ceux des tarifs réglementés d’Engie. Les classes de consommation (Base, B0, B1…) ne sont pas les mêmes, et surtout, la zone tarifaire impacte les prix de votre consommation quel que soit votre profil (alors que chez la plupart des concurrents, cette influence ne concerne que les classes B1 et plus, soit à partir de 6000 kWh par an. N’hésitez donc pas à comparer cette offre avec celles d’autres fournisseurs avant d’y souscrire.

Avantage Gaz Durable

Les paramètres de l’offre Avantage Gaz Durable sont identiques à ceux de l’Avantage Gaz classique : prix fixes pendant 4 ans, avec seulement la possibilité de baisser selon l’évolution du prix du gaz. L’offre Durable apporte une dimension écologique, avec un programme de compensation carbone.

Concrètement, EDF propose à ses abonnés de racheter l’équivalent de leur consommation de gaz en crédits carbone, préalablement certifiés par l’ONU. Ces crédits carbone sont issus de projets visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, permettant aux clients d’EDF Gaz de consommer normalement tout en participant quand même au développement durable.

Gérer son contrat EDF

L’inscription des particuliers à EDF

Si vous voulez procéder à une inscription à EDF Particulier, il suffit d’en faire la demande en ligne. Après avoir choisi à l’offre à laquelle vous souhaitez souscrire (gaz ou électricité, tarif réglementé ou offre de marché), il vous suffira de transmettre plusieurs informations au fournisseur d’énergie afin de compléter votre dossier :

  • L’adresse du nouveau logement,
  • Vos coordonnées bancaires, afin d’établir le prélèvement automatique des factures,
  • Le relevé des compteurs de gaz et/ou d’électricité,
  • Le PDL de votre logement (via la facture d’électricité de l’occupant précédent) ou le numéro du compteur d’électricité.

A savoir que concrètement, les devis pour les particuliers chez EDF ne sont pas indiqués sur le site du fournisseur d’énergie. Il n’est pas possible d’établir une estimation de votre consommation en ligne, cependant vous pouvez contacter le service client d’EDF afin d’en demander une.

L’espace client d’EDF

Votre espace client Bleu Ciel, ou de n’importe quelle offre d’EDF, est disponible en ligne. De la même manière que pour l’espace client de GDF (maintenant Engie), l’espace client d’EDF Particulier vous permet de modifier l’ensemble de vos données personnelles et de mettre à jour votre contrat. C’est là, par exemple, que vous devrez vous connecter pour effectuer un changement de RIB près d’EDF Particulier, un changement d’adresse, ou encore procéder au paiement de votre facture EDF Particulier. Pour informer EDF Particulier d’un déménagement ou d’un changement dans le nom des titulaires du contrat, c’est également sur l’espace client qu’il faudra se rendre.

Sachez également que vous pouvez vous connecter à votre espace client d’EDF depuis votre mobile, où que vous soyez, grâce à l’appli EDF et MOI, disponible sur Android et Windows Phone.

Payer sa facture EDF

“Comment payer ma facture EDF Particulier ?” est une question qui revient souvent chez les personnes qui envisagent de souscrire chez le fournisseur historique. Plusieurs modes de paiement s’offrent à vous :

  • Le prélèvement automatique : si vous avez opté pour la mensualisation d’EDF Particulier, le prélèvement automatique est la façon la plus facile d’effectuer vos paiements, puisque vous n’avez pas à vous en occuper. Chaque mois, votre compte en banque sera automatiquement débité de la somme en question.
  • Le télépaiement : le télépaiement d’EDF Particulier consiste à enregistrer vos coordonnées bancaires auprès de la plateforme d’EDF. Ainsi, à chaque fois qu’il vous faudra régler votre facture, il vous suffira de cliquer sur un seul bouton pour effectuer votre paiement.
  • Par carte bancaire : si vous préférez payer votre facture manuellement chaque mois, vous pouvez également procéder à un paiement en ligne par carte bancaire.
  • Par espèces : vous pouvez également payer vos factures d’électricité en espèces si vous le voulez. Pour ce faire, pas la peine de chercher une boutique EDF Particulier : vous pouvez procéder en vous rendant au guichet du bureau de Poste le plus proche de chez vous.
  • Par chèque ou TIP : pour les clients qui désireraient payer par chèque ou par TIP, vous pouvez les transmettre à l’adresse suivante :

EDF Service Clients
TSA – 20012
41975 BLOIS CEDEX 9

Contacter EDF Particulier

Dans le cas où vous ne parvenez pas à trouver les informations dont vous avez besoin, ou si vous avez une question spéciale à poser au fournisseur historique, le mieux est encore d’entrer directement en contact avec EDF Particulier. Vous avez plusieurs façons d’envoyer une demande ou une réclamation à EDF Particulier

Joindre le service client d’EDF

Le numéro de téléphone d’EDF Particulier, en tout cas de son service client, est le 09 69 32 15 15. Il est joignable du lundi au samedi, de 8h à 29h, et vous permet de requérir l’aide d’EDF Particulier, une assistance personnelle, ou poser vos questions sur votre consommation d’énergie ou sur les conditions de résiliation d’EDF Particulier.

Notez que pour les dépannages, EDF Particulier n’est pas le numéro à contacter puisque c’est Enedis qui gère le réseau d’électricité. Vous pouvez le contacter au 09 726 750 XX (les XX étant à remplacer par le numéro de votre département).

Ecrire à EDF

En ligne

Si vous souhaitez joindre EDF Particulier en ligne, un formulaire est mis à votre disposition pour vos demandes ou vos réclamations. Ce service est disponible 7j/7 et 24h/24, et un conseiller s’engage à vous répondre dans les meilleurs délais.

Par voie postale

Pour envoyer votre demande via un bon vieux courrier, postez-le à destination de l’adresse d’EDF Particulier :

EDF Service Clients
TSA – 20012
41975 BLOIS CEDEX 9

FAQ

Quelles sont les offres pour particuliers d’EDF ?

Même si EDF est le fournisseur historique d’électricité en France, il propose également des offres de gaz. Ses abonnements se divisent donc en deux volets :

  • Les offres d’électricité : EDF propose plusieurs abonnements d’électricité pour les particuliers. On y retrouve le Tarif Bleu (offre au tarif réglementé, l’offre phare d’EDF) et l’Offre Renouvelable (offre de marché qui propose une énergie d’origine renouvelable),
  • Les offres de gaz : ici aussi, les offres sont divisées entre l’offre Avantage Gaz (prix fixe pendant 4 ans, ne pouvant être revus qu’à la baisse selon l’évolution du prix du gaz) et l’offre Avantage Gaz Durable (prix fixe pendant 4 ans, ne pouvant être revus qu’à la baisse selon l’évolution du prix du gaz, avec le rachat de l’équivalent de votre consommation en crédits carbone, de manière à participer au développement durable).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*