Quel fournisseur d’énergie choisir ?

Ecrit par: / Publié le : (mis à jour le 24 novembre 2017) / Pas de commentaire

Si vous êtes tombé sur cette page, c’est que vous cherchez à vous renseigner davantage sur le marché des différents fournisseurs de gaz et d’électricité. Que ce soit pour un déménagement, pour un premier emménagement ou tout simplement afin de sélectionner un abonnement d’énergie plus en accord avec votre budget ou vos valeurs en termes d’écologie, choisir le bon fournisseur et la bonne offre à destination des particuliers peut parfois être assez laborieux.

Si vous pensez que les comparateurs de gaz et d’énergie se suffisent à eux-mêmes, ce n’est pas tout à fait vrai. Concrètement, il n’existe pas une offre objectivement meilleure qu’une autre, sans quoi celles de ses concurrents auraient rapidement cessé d’exister. La meilleure offre n’est pas forcément la moins chère ni la plus complète, c’est celle qui correspond le mieux à vos besoins. Pour votre information, sachez qu’il existe de très nombreux forfaits et de très nombreuses options forfaitaires, chacun disposant de ses propres avantages en matière de prix et d’écologie, créant ainsi une multitude de façons de recevoir l’électricité ou le gaz chez soi.

Que choisir comme comparateur d’énergie (électricité et gaz) ? Quelles sont les différences entre les comparateurs d’énergie en France et les comparateurs d’énergie en Wallonie, si les fournisseurs sont les mêmes ? Comment trouver le fournisseur de gaz le moins cher (Engie, Antargaz,…) ? Ou le fournisseur d’électricité le moins cher ? Selon quels critères choisir son fournisseur d’énergie ? On vous dit tout dans cet article détaillé.

Si jamais vous avez des questions concernant les contrats de gaz ou d’électricité, n’hésitez pas à faire appel à nos spécialistes de Certificats-Economie-Energie, en contactant le 09 72 50 77 40.

Plusieurs types d’offres

Avant de vous demander quel fournisseur d’énergie choisir, il y a quelques notions de base que vous vous devez de connaître. La principale est la différence entre les deux grands types d’offres en termes d’énergie et de gaz : les offres à tarif réglementé et les offres de marché.

Le tarif réglementé

Pour comprendre le principe et la raison d’être du tarif réglementé, il est nécessaire de passer par quelques lignes d’histoire. Auparavant, après leur création en 1946, EDF et GDF étaient les seules sociétés en s’occuper de la production, la distribution et la commercialisation de l’électricité et le gaz en France. Il s’agissait de sociétés publiques, ce qui signifie que les tarifs étaient directement fixés par l’Etat, indépendamment de la volonté des fournisseurs. On parle alors de tarifs réglementés.

Néanmoins, depuis 2007, le statut public des fournisseurs d’énergie a disparu avec la libéralisation du marché de l’énergie. Aujourd’hui, seuls les gestionnaires de réseau (Enedis, anciennement ERDF, et GRDF) dépendent encore de l’Etat. Techniquement, tous les fournisseurs sont censés être sur un pied d’égalité et proposer des offres de marché, mais la situation est un peu différente pour les fournisseurs historiques.

Les fournisseurs historiques, ce sont ceux qui disposaient auparavant de l’obligation de suivre les tarifs réglementés. En l’occurrence, EDF pour l’électricité et GDF, renommé Engie, pour le gaz. Lors de l’ouverture à la concurrence du secteur et de l’apparition des premiers fournisseurs alternatifs, le concept de tarif réglementé n’a pas complètement disparu chez les fournisseurs historiques. Les abonnés qui y avaient souscrits ont gardé le droit d’en profiter, et les nouveaux clients qui le souhaitaient pouvaient même s’y inscrire. En dépit d’une tentative, il y a quelques années, d’empêcher les nouvelles souscriptions au tarif réglementé, celui-ci est donc toujours en application dans au moins une offre d’EDF et d’Engie.

Le principe du tarif réglementé est qu’il n’est pas décidé par les fournisseurs d’énergie, mais par les pouvoirs publics. Celui-ci est donc généralement plus bas que les offres de marché (mentionnées çi-dessous), puisqu’il est conçu afin d’offrir une électricité et un gaz accessible au plus grand nombre. Néanmoins, le prix de l’électricité et du gaz peut fortement varier d’une année à l’autre, généralement à la hausse, ce qui peut parfois révéler quelques surprises aux clients.

Les offres de marché

A contrario, les offres de marché disposent de prix qui, comme leur nom l’indique, sont déterminés par les fournisseurs dans le cadre de leur stratégie commerciale. Ceux-ci peuvent donc être plus élevés que les tarifs réglementés, mais également suivre leur évolution. Ce volet est donc divisé en deux offres :

Les offres de marché à prix fixe

Le fournisseur fixe lui-même le prix de son abonnement sur l’année. Peu importe le prix du kWh ou du gaz au début de l’abonnement, ou son évolution durant l’année, la facture du consommateur restera identique durant toute la durée de l’abonnement, ce qui permet à l’abonné de prévoir plus facilement ses factures à long terme.

Les offres de marché à prix indexé

Autrefois les seules sur le marché, les offres à tarif réglementé ont longtemps fait office de référence pour le prix du gaz et de l’électricité. Ces offres sont toujours disponibles aujourd’hui, et font même partie des plus populaires chez les consommateurs. Par conséquent, il n’est pas étonnant de constater que plusieurs fournisseurs d’énergie ont proposé des offres se basant sur le montant des tarifs réglementés et leur évolution à travers le temps.

C’est ce qu’on appelle des offres indexées. Non contentes de suivre l’évolution du tarif réglementé des fournisseurs historiques, certaines offres proposent même des réductions d’un certain pourcentage sur ce prix. Ainsi, il n’est pas rare de rencontrer des offres d’électricité ou de gaz à -5% ou -10% du tarif réglementé en vigueur.

Différences entre fournisseur d’énergie et gestionnaire de réseau

Ok, vous avez trouvé un comparateur de fournisseurs d’énergie, mais quelles sont les différences entre l’un et l’autre ? Est-ce que les comparateurs de contrats d’énergie permettent de rendre compte de la qualité de l’électricité finale ? Celle-ci varie-t-elle vraiment selon le choix du fournisseur ?

Pour répondre à ces questions, nous allons nous replonger dans notre histoire des fournisseurs historiques. Nous avons déjà vu qu’autrefois, EDF et GDF étaient des sociétés publiques et qu’elles géraient l’intégralité de leur secteur respectif : EDF s’occupait à la fois de la production, la distribution et la commercialisation des offres d’électricité, et GDF du gaz. Cependant, l’ouverture à la concurrence de 2007 ne vaut que pour la vente de ces offres. EDF et GDF ont donc dû séparer leurs services de commercialisation et et gestion du réseau. EDF a ainsi donné naissance à ERDF (qui deviendra plus tard Enedis) et GDF à GRDF. Deux sociétés qui sont restées dans le domaine public et qui se chargent respectivement de l’entretien du réseau de distribution de l’électricité et du gaz. De leur côté, EDF et GDF ont continué à s’occuper de la production et la commercialisation des offres d’électricité et de gaz, mais en tant que sociétés anonymes.

C’était la naissance de deux types de société : les fournisseurs d’énergie et les gestionnaires de réseau.

Les fournisseurs d’énergie

Les comparateurs des offres d’énergie ne comparent que les fournisseurs d’énergie. Par conséquent, il est important de savoir ce que ces fournisseurs désignent et ce qui diffère de l’un à l’autre.

Les fournisseurs d’énergie repris dans les comparateurs de coûts d’énergie s’impliquent dans toute la chaîne de production et de vente de l’énergie, mais restent à l’écart de l’entretien du réseau. Ainsi, on peut diviser leurs activités en deux volets :

  • La production : toute cette énergie doit bien venir de quelque part. C’est le rôle des fournisseurs d’énergie de gérer la production d’électricité (via des centrales nucléaires ou des sources hydrauliques/éoliennes/solaires) et de gaz (en identifiant et exploitant les gisements). Ainsi, choisir un fournisseur plutôt qu’un autre peut avoir un impact sur l’origine de notre énergie. Si vous vous sentez écologistes, vous pouvez ainsi opter pour un fournisseur proposant une énergie propre et renouvelable.
  • La commercialisation : après la production, il y a la vente. Le fournisseur décide aussi du prix et des options tarifaires auxquels sera commercialisée son énergie. Si le prix de l’abonnement change peu, et que le prix du kWh reste souvent proche de celui du tarif réglementé, ce sont les options tarifaires qui sont surtout intéressantes si vous voulez effectuer des économies.

A savoir que contrairement à un gestionnaire de réseau, qui est rattaché à un pays, un fournisseur peut être installé sur plusieurs territoires à la fois. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Si vous résidez en Belgique, les comparateurs d’énergie de Belgique (et plus particulièrement les comparateurs d’énergie en région wallonne) proposeront des résultats différents que les comparateurs d’énergie en France, mais livreront également plusieurs fournisseurs communs (comme Lampiris ou EDF).

Les gestionnaires de réseau

Qu’importe le comparateur d’énergie en ligne que vous décidez d’utiliser, celui-ci ne prendra jamais en compte des différences de gestionnaires de réseau. Et pour cause : en France, il n’en existe qu’un, qui recouvre l’ensemble du territoire et des fournisseurs. Il s’agit de GRDF et d’Enedis, anciennement ERDF. Même si ces deux sociétés sont des filiales d’Engie et d’EDF, elles sont parfaitement indépendantes des fournisseurs d’énergie et possèdent un rôle public. Par exemple, c’est à Enedis et ERDF qu’appartiennent vos compteurs de gaz et d’électricité. Quel que soit le fournisseur sur lequel se porte votre choix, le gestionnaire de réseau, et donc la qualité finale de l’électricité/gaz dont vous bénéficierez, sera rigoureusement identique.

Les ELD

Pour être parfaitement complet, il nous faut parler des ELD. Les Entreprises Locales de Distribution sont des reliquats de l’époque où les secteurs de l’électricité et du gaz n’étaient pas encore nationalisés. Lors de la création d’EDF en 1946, les entreprises appartenant à des communes se sont vues offrir le choix de rejoindre EDF ou de rester indépendantes. Si la majorité a choisi la première solution, quelques unes en sont restées à l’écart.

Aujourd’hui encore, environ 150 ELD assurent la distribution et la commercialisation de l’électricité sur 5% du territoire français. Dans les faits, cette indépendance ne concerne que le secteur de la distribution, puisque la commercialisation de l’énergie a été ouverte à la concurrence en 2007. Néanmoins, en raison de difficultés logistiques, peu de fournisseurs alternatifs proposent des offres sur les territoires couverts par les ELD. Ainsi, de facto, certaines ELD disposent encore d’une situation de monopole sur leur terrain.

Les critères à prendre en compte

Un comparateur d’énergie n’est pas un test achat. Même si vous cherchez un comparateur d’énergie professionnel, vous ne pourrez rien en faire si vous ne savez pas en interpréter les résultats.

Comme nous l’avons déjà spécifié, il ne suffit pas toujours de chercher l’offre la moins chère pour trouver le meilleur fournisseur d’énergie. Votre choix devra se construire sur plusieurs critères. Le prix, mais aussi la qualité du service client, les différents moyens de paiements, les fonctionnalités de l’espace client…

Le prix

Bien entendu, vous cherchez un comparateur d’énergie pour le moins cher des fournisseurs d’électricité et de gaz. Même s’il n’est pas le seul, le prix est un facteur déterminant pour le choix de son offre énergétique.

Si le sujet vous inquiète, rassurez-vous : de manière générale, la plupart des fournisseurs s’alignent plus ou moins sur les tarifs réglementés. Certaines offres proposent même une réduction systématique par rapport aux tarifs réglementés d’EDF et Engie. D’autres sont plus chères, mais proposent souvent une énergie plus verte et davantage de services. A vous de comparer ce que les abonnements de votre choix incluent dans leur prix et si vous pensez que ça en vaut la peine.

Sachez également que si vous souhaitez effectuer des économies, vous pouvez également trouver des comparateurs d’Eco Prime énergie sur Internet.

Les options tarifaires

Choisir le prix de son kWh, c’est bien. Pouvoir le réduire via des options tarifaires, c’est mieux. Contrairement au gaz, l’électricité produite en centrale ne peut pas être stockée. Par conséquent, le rôle des fournisseurs d’électricité n’est pas seulement de produire de l’énergie, mais d’en produire exactement la bonne quantité. Ils ont donc tout intérêt à lisser la courbe de la demande à travers le temps, en proposant notamment des réductions du prix du kWh selon les heures de la journée ou les jours de l’année. Si l’on décide d’être actif dans sa consommation, l’étude de ces options tarifaires peut aider à effectuer d’importantes économies.

Option Base

L’Option Base est la plus populaire et la plus simple. La raison : le prix du KwH est identique quelle que soit l’heure, quel que soit le jour. Ainsi, vous êtes assuré que votre consommation sera pareillement facturée tout le long de l’année, ce qui vous permet de prévoir plus efficacement vos factures à long terme.

Option Heures pleines/Heures creuses

Afin d’essayer de répartir la demande au cours de la journée, un système d’heures pleines et d’heures creuses a été instauré dans chaque commune. Le principe : 16 heures par jour (les “heures pleines”), le prix du kWh d’électricité est plus cher que dans l’Option Base. Il se rattrape en devenant beaucoup moins cher durant les 8 heures restantes (les “heures creuses”). Ainsi, en privilégiant les périodes de forte consommation durant les heures où la demande est moins importante, il est possible d’accumuler des économies assez importantes à long terme.

Etant donné que l’option Heures pleines/Heures creuses est déterminé en fonction de la demande locale, le planning diffère selon chaque commune. Vous pouvez consulter les heures pleines et creuses en vigueur dans votre région en vous rendant sur le site d’Enedis, qui gère le réseau pour l’ensemble des fournisseurs.

Option Tempo

Là où l’option Heures pleines/Heures creuses répartit la demande locale dans la journée, l’Option Tempo, telle qu’appliquée par EDF, répartit la demande nationale dans l’année. Pour ce faire, l’année est divisée en plusieurs jours selon l’importance de la demande. On décompte donc 300 jours bleus, au prix particulièrement avantageux, 43 jours blancs, où le kWh est très légèrement plus élevé que la moyenne, et 22 jours rouges, où il est très élevé.

À charge de l’abonné de déterminer les jours auxquels il privilégie sa consommation. La couleur de chaque jour est déterminée et annoncée la veille. Vous pouvez être prévenu par alerte mail ou SMS, sur Internet, via l’appli EDF & Moi ou directement sur votre compteur. L’idée, bien sûr, est d’éviter les tâches énergivores durant les jours rouges, sachant que ceux-ci arrivent généralement en hiver, entre les mois de novembre et mars, mais qu’il ne peut jamais y en avoir plus de cinq consécutifs.

De plus, qu’importe la couleur du jour en cours, le prix du kWh dépend également des heures pleines et heures creuses en vigueur dans votre région. Si vous désirez vraiment prendre votre consommation en main, il s’agit de l’option tarifaire qui peut vous aider à amasser de très importantes économies.

Les critères environnementaux

Nous l’avons déjà mentionné : l’un des rôles des fournisseurs d’énergie, c’est d’assurer la production de l’électricité. Selon les fournisseurs et les offres, celle-ci pourra avoir des origines différentes. Une grande majorité d’utilisateurs opte encore pour le Tarif Bleu d’EDF, au tarif réglementé, mais dont l’électricité provient directement de centrales nucléaires. Vous pouvez décider de consommer une énergie propre issue de sources renouvelables pour un prix équivalent si vous optez pour le bon fournisseur.

Le service client

On entre dans le domaine des détails, mais des détails importants. Le meilleur fournisseur d’énergie du monde ne vous intéressera pas beaucoup s’il ne dispose pas d’un service client efficace. Un service client peut se jauger de différentes manières :

Qualité du service client

Concrètement, il s’agit de l’efficacité et de la joignabilité des conseillers. Si vous avez une question ou une requête, vous avez tout intérêt à pouvoir facilement les joindre et obtenir rapidement une réponse. Plusieurs fournisseurs se distinguent nettement du lot de ce côté. Direct Energie, par exemple, a été élu meilleur service client pour la 8ème année consécutive, ce qui fait assurément partie de sa force de vente.

Modes de contact disponibles

Parce qu’un service client doit surtout être joignable, il peut être utile de jeter un oeil aux moyens dont vous disposez pour entrer en contact avec ses conseillers. Les formulaires de contact en ligne sont rarement intéressants, surtout si vous êtes en urgence. Niveau contact téléphonique, il s’agira surtout de vérifier la durée d’attente moyenne avant d’entrer en contact avec un conseiller.

Fonctionnalités de l’espace client

A côté du service client, il y a l’espace client. Afin d’optimiser votre expérience, il est nécessaire que celui-ci vous facilite la vie et vous propose de nombreuses fonctionnalités. Payer vos factures en ligne, consulter votre consommation, communiquer les relevés de votre compteur sont autant de services qui se retrouvent dans un espace client complet.

Différents fournisseurs

Des fournisseurs d’énergie, il y en a des tas. Fournisseurs d’électricité, fournisseurs de gaz, fournisseurs d’électricité ET de gaz… Voici une liste non exhaustive des principaux fournisseurs, ainsi qu’un rapide résumé de leur positionnement.

EDF

Est-il encore besoin de présenter EDF ? Fournisseur historique d’électricité en France, il propose maintenant des offres de gaz à prix de marché.

Engie

Anciennement Gaz de France, Engie est sans conteste l’un des géants énergétiques en France et en Europe. Il produit et vend ses offres de gaz et d’électricité à ses plusieurs millions de clients. C’est également lui qui est à l’origine de l’offre low cost Happ-e.

Direct Energie

Si vous voulez vous faire un avis sur Direct Energie, sachez qu’il s’agit ni plus ni moins que du principal fournisseur alternatif. Bien qu’il ne soit pas encore au niveau des fournisseurs historiques, ses offres vertes à prix indexés sur les tarifs réglementés séduisent de plus en plus de consommateurs.

Lampiris

Dans un comparateur énergie, Lampiris se distingue de ses concurrents par rapport à son offre d’énergie plus propre (gaz et électricité), tout en assurant des tarifs abordables.

ENI

Vous connaissez peut-être ENI sous son ancien nom d’Altergaz. D’origine italienne, ENI propose du gaz en France, et il se murmure qu’il se préparerait à élargir son offre à l’électricité.

Planète Oui

La mission de Planète Oui : fournir une électricité plus verte et sensibiliser ses clients à l’écologie, en proposant plusieurs services et plusieurs réductions si on surveille sa consommation.

Alterna

Plus qu’un fournisseur d’énergie, Alterna est un regroupement d’ELD proposant des offres de gaz et d’électricité à des prix abordables.

Dyneff Gaz

Comme son nom l’indique, Dyneff gaz propose des offres de gaz dans toute la France et se présente comme l’un des pionniers dans les carburants verts.

Énergies du Santerre

Les Énergies du Santerre désignent un fournisseur d’électricité et de gaz qui se destine aux particuliers, aux professionnels et aux collectivités locales de France.

FAQ

Quel comparateur d’énergie choisir ?

Il existe pratiquement autant de comparateurs d’énergie que de fournisseurs d’énergie. Cela fait beaucoup trop de choix, raison pour laquelle il peut être difficile de sélectionner le plus objectif sur la question. La meilleure solution reste encore de choisir un comparateur d’énergie du gouvernement, comme par ici, ce qui vous garantit au moins l’indépendance de la plateforme par rapport à l’un ou l’autre fournisseur.

Du reste, même si chaque fournisseur propose plus ou moins les mêmes offres, vous devez effectuer votre choix en fonction de nombreux critères plutôt que par le seul prix. Vous pouvez consulter la liste et les détails de ces critères dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*