Les options tarifaires de l’électricité

Ecrit par: / Publié le : (mis à jour le 30 juin 2017) / Pas de commentaire

Chaque compteur EDF de chaque foyer français est programmé dans l’une ou l’autre des options tarifaires : option Base ou option Heures Pleines/Heures Creuses. En plus de cela, certains foyers fonctionnent en option Tempo ou EJP, qui permettent de baisser considérablement leur facture d’énergie pendant la majeure partie des jours de l’année, contre une vingtaine de jours où ce prix augmente de façon drastique.

La plupart de ces options tarifaires ont pour but d’inciter les consommateurs à réguler leur consommation énergétique. Dans un but écologique certes mais surtout pour équilibrer l’offre et la demande sur le réseau électrique français. En hiver notamment, il n’est pas rare qu’Enedis, le gestionnaire de réseau électrique en France, doive faire face à des « pics » de consommation.

Heures pleines, heures creuses, Tempo, EJP, évolution du prix de l’énergie… Tout cela peut sembler bien complexe. Si certaines de ses options ne sont plus d’actualités (l’option EJP n’est plus disponible à la souscription depuis 1998), certains consommateurs se creusent encore la tête afin de comprendre le système heures creuses / heures pleines, les couleurs Tempo et la différence entre un compteur monophasé et triphasé. Étudions en détails les différentes options tarifaires de fournisseurs d’électricité.


Pour obtenir plus d’informations au sujet des offres d’électricité et les options tarifaires dont vous pouvez bénéficiez, faites appel à des professionnels. Les experts de Certificats-Economie-Energie vous prendront en charge au 09 72 50 77 40.

L’option Base

Comme son nom l’indique, il s’agit de l’option « de base » des compteurs électriques. Un seul cadran, un seul index à relevé, un seul tarif pour le kWh quelle que soit l’heure de la journée. C’est de loin l’option la plus simple pour la gestion des factures. Mais elle s’adresse avant tout aux petits consommateurs d’électricité : on trouve les compteurs en option Base dans les petits appartements, les studios, etc.

En 2017, le prix du kWH d’EDF en option Base est de 0.14490 € avec le tarif Bleu, et de 0.14910 € pour l’offre Renouvelable (pour une puissance de 6kVA).

L’option Heures Creuses / Heures Pleines

Outre l’option Base, certains compteurs électriques sont installés en option Heures Creuses / Heures pleines, ce qui de faire varier les prix. Les heures creuses sont moins nombreuses (généralement entre 22H et 6h du matin), mais la différence au niveau tarifaire est significative. Le prix du kWh d’électricité est de 0.12700 € en heures creuses contre 0.15600 € en heures pleines avec le tarif réglementé d’EDF (Tarif Bleu).

Les plages horaires exactes pendant lesquelles se situent les heures creuses diffèrent d’un logement à un autre. Elles sont définies par le gestionnaire du réseau Enedis (ex ERDF) et dépendent de l’emplacement géographique du logement ainsi que de l’époque à laquelle le compteur a été installé (en effet, dans une même commune, deux logements peuvent avoir des heures creuses différentes si les compteurs n’ont pas été installés à la même période).

L’option Tempo

L’option Tempo est une exclusivité EDF. De toutes les options tarifaires existantes, c’est la plus complexe. Avec Tempo, EDF propose à ses clients six prix du kWh d’électricité différents.

Il s’agit d’abord de distinguer trois types de jours : Bleu, Blanc et Rouge). Ces jours colorés sont répartis tout au long de l’année. Pour chacun de ces jours, un tarif heures creuses s’applique durant huit heures par jour, ou plutôt par nuit (de 22h à 06h). Le reste de la journée,un tarif heures pleines est appliqué.

Il est difficile pour les clients de prévoir à l’avance la couleur du jour : EDF communique cette information la veille, avec le tarif du kWh applicable pour le lendemain. Cette transmission se fait via un boîtier, installé à leur domicile.

Dans le détail des Jours :

  • Bleu (300 jours par an dont tous les dimanches) : le prix de l’électricité est bon marché.
  • Blanc (43 jours par an) : le prix de l’électricité est moyennement élevé.
  • Rouge : le prix de l’électricité est particulièrement cher. Ces jours de pointe, à savoir 22 jours l’an, tombent toujours l’hiver (de novembre à mars).

Les week-ends et jours fériés n’étant jamais des jours Rouges, plus de cinq jours de cette couleur ne se succèdent jamais.

L’option EJP

À l’instar de sa comparse l’option Tempo, EJP est une exclusivité EDF. Ou plutôt était. Cette option n’est plus proposée à la souscription depuis 1998, et seuls les clients abonnés avant cette date continuent d’en bénéficier aujourd’hui. Le tarif EJP se distingue des autres tarifs d’EDF par un prix du kWh qui varie fortement selon le jour de l’année.

EJP signifie Effacement des Jours de Pointe. C’est-à-dire que les jours où la demande d’électricité atteint des pics, les jours de pointe, les clients EJP paient leur énergie plus cher que les clients bénéficiant d’une option base ou d’un double tarif (heures pleines-heures creuses). En contrepartie, l’électricité est facturée à un prix proche du tarif heures creuses d’EDF Bleu Ciel le reste de l’année.

Concrètement, 22 jours par an, entre novembre et mars, l’électricité est surtaxée pour les clients EJP : 0,4808 €/kWh en heures de pointes mobiles contre 0,1318 €/kWh en heures normales. Soit presque le quadruple du prix des jours normaux…

Monophasé ou triphasé ?

Toute installation électrique prévoit une « puissance de raccordement », c’est-à-dire la puissance totale que peut potentiellement supporter le branchement de l’installation au réseau de distribution. En monophasé, toute la maison sera reliée sur une seule et même phase de puissance 9 kVA. Cette phase constitue à elle seule l’installation intérieure d’électricité. L’installation triphasée consiste à diviser en trois circuits dans l’habitation ou le local, dotés d’une puissance égale, afin de mieux répartir l’électricité.

Chez les particuliers, le triphasé est l’installation de référence. Le triphasé quant à lui qui répond à des besoins spécifiques, à savoir une puissance élevée (supérieure à 18 kVA) ou une distance importante entre entre le compteur et le lieu de consommation. Dans les entreprises ou sur certains sites industriels, certaines machines nécessitent des prises triphasées. C’est le cas des pompes à chaleur, fours ou autres outils professionnels.

Linky et Gazpar, la fin des options tarifaires ?

L’arrivée dans les foyers des compteurs communicants Linky (pour l’électricité) et Gazpar (pour le gaz) a fait pas mal de remous et suscité de nombreuses questions. Que les clients abonnés à l’option Tempo et EJP d’EDF se rassurent : le remplacement des compteurs actuels par les nouveaux modèles communicznts n’aura aucune incidence sur leur abonnement ou leur consommation. Néanmoins, pour les particuliers souhaitant quitter ces options, le changement sera gratuit et effectif sous 24 heures avec Linky.

Comment changer d’option tarifaire ?

Pour changer d’option, si vous jugez la vôtre trop coûteuse, il faut contacter votre fournisseur d’énergie, et demander à modifier votre option tarifaire. Le coût de la prestation est de 54,67 € TTC, réalisée sous 10 jours ouvrés par Enedis (les compteurs de gaz n’ont pas d’option tarifaire). Un technicien se déplace à domicile pour effectuer le changement sur le compteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*