Qu’est-ce que l’option EJP (EDF) ?

Depuis 2007, le secteur de l’énergie s’est libéralisé et de nombreux fournisseurs d’électricité et de gaz sont apparus sur le marché. Les fournisseurs historiques, comme EDF, sont donc devenus des fournisseurs comme les autres. Pourtant, force est de constater qu’EDF reste particulièrement populaire en France. Son Tarif bleu, au tarif réglementé, est de loin l’une de ses offres phrases.

Pourtant, il n’existe pas un Tarif bleu, mais DES Tarifs bleus. Celui-ci s’accompagne en effet de nombreuses options tarifaires, permettant de moduler le prix du kWh afin, si on le désire, d’effectuer des économies. C’est notamment le cas d’EDF EJP. Aujourd’hui indisponible à la souscription, remplacée par Tempo, l’option EJP d’EDF reste d’application pour tous les clients y ayant souscrit avant son annulation, en 1998. Que vaut réellement EDF EJP par rapport à Tempo ? Est-elle vraiment plus rentable ? Que sont les zones EJP ? Qu’est-ce que l’observatoire EJP Trackid SP 006 ? Voilà les questions que peuvent se poser les néophytes et auxquelles nous allons essayer de répondre.

Pour pousser le sujet plus loin, jetez également un œil sur nos articles consacrés aux autres options tarifaires : Tempo, Heures Creuses, mais aussi sur le compteur intelligent Linky, Gazpar, les abonnements triphasés/monophasés et, plus spécifiquement, sur les tarifs EDF EJP, les jours EJP 2017, et EJP Demain.


Pour davantage d’informations sur les options tarifaires de vos contrats d’électricité, n’hésitez pas à contacter les conseillers de Certificats-Economie-Energie. Ceux-ci se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et le samedi de 9h à 19h, au 09 72 50 77 40.

Qu’est-ce que l’option EJP ?

EDF EJP (Effacement des Jours de Pointes) désigne une option tarifaire jadis proposée par EDF. Depuis 1998, celle-ci n’est plus proposée à la vente, remplacée par l’option Tempo, mais les clients y ayant souscrit à l’époque continuent d’en bénéficier selon les mêmes spécificités.

Si EJP a été remplacé par Tempo, c’est que les deux options sont sensiblement semblables. Pour cause : elles proposent toutes les deux différentes tarifications du kWh de l’électricité. Le but est le même : mettre à disposition un prix du kWh proche de celui des heures creuses une majorité de jours par an (343 au total), tandis que les autres (22 jours, répartis entre le 1er novembre et le 31 mars) disposent d’un kWh au prix beaucoup plus élevé. L’objectif : inciter les utilisateurs à baisser leur consommation au cours de l’hiver, où la demande régionale est plus élevée.

Comment ça fonctionne ?

Pour proposer ses services, EJP divise l’année en deux types de journées : les jours normaux et les jours EJP.

  • Les jours normaux sont au nombre de 343 en une année. La consommation y est moins chère qu’en option Base, puisque le kWh de l’électricité est proposé à un prix proche de celui des heures creuses. Ils correspondent aux jours bleus et jours blancs de l’option Tempo.
  • Les jours de Pointe Mobile, aussi appelés jours EJP, sont plus rares. Uniquement compris entre le 1er novembre et le 31 mars (les jours les plus froids), ils sont au nombre de 22. Comparé à l’option Tempo, ils sont semblables aux jours rouges. Cela signifie que le kWh d’électricité est vendu à un prix très élevé, visant à décourager les consommateurs à lancer leurs activités énergivores dans cette période.

Comme avec l’option Tempo, chaque jour est déterminé la veille par EDF, au plus tard à 17h30, laissant relativement peu de temps pour s’organiser à l’avance. Néanmoins, contrairement aux jours Tempo (qui s’étendent de 6h à 6h le lendemain), les jours EJP ne durent que de 7h du matin à 1h du matin du lendemain. Cela laisse aux abonnés le loisir de lancer leurs tâches énergivores la nuit, entre 1h et 7h, durant ces heures creuses artificielles. Ils évitent également les fameuses “semaines rouges” de l’option Tempo, où le kWh reste hors de prix durant cinq jours consécutifs et peut devenir particulièrement pénalisant pour les abonnés.

Pour être prévenus de la “couleur” du jour suivant, ceux-ci disposent de plusieurs méthodes d’alerte EDF EJP :

  • Le compteur EJP, qui délivre chaque jour la teneur du lendemain,
  • Sur le site d’EDF, dans la section Observatoire EDF EJP / Tempo. De plus, la plateforme web met également à disposition des abonnés EDF EJP un historique des jours EJP de 2017, leur permettant de connaître le nombre de jours restants d’EDF EJP,
  • Des alertes personnalisées, par mail ou sms,
  • Sur l’application mobile EDF & Moi, disponible sur les appareils iOS et Android.

Une offre, quatre zone

Un peu à la manière des Heures Creuses, qui sont déterminées localement selon la demande énergétique propre à chaque commune, les jours EJP varient en fonction des régions de France. Depuis le 1er décembre 2016, on dénombre quatre zones pour le pays. Celles-ci sont assez inégales, puisque la zone Nord EDF EJP va de l’Alsace à la Charente Maritime (ne cherchez donc pas une Zone Est EDP EJP pour Strasbourg) et que la Zone PACA est plus restreinte que les zones EDF EJP Sud et Ouest.

À quoi ça sert ?

Quel est l’intérêt d’attribuer différentes facturations au kWh d’électricité au sein d’une même offre ? Pour comprendre pourquoi EDF propose ce système, il faut se placer de son point de vue de l’histoire. Le rôle d’un fournisseur d’énergie est simple : il vise à produire et vendre de l’électricité à ses clients. Hélas, pour des raisons techniques, il est difficile de stocker l’énergie entre le moment où elle est produite et celui où elle est délivrée chez l’utilisateur final. Du coup, à ce rôle de production électrique s’ajoute le besoin de ne produire que la quantité exacte désirée par l’ensemble des consommateurs.

Le problème, c’est que la consommation énergétique varie énormément au cours de l’année. En hiver, par exemple, la demande électrique est beaucoup plus élevée, ce qui oblige EDF à activer davantage de moyens de production électrique (centrales au gaz, charbon ou fuel, en bref des solutions rarement écologiques) ou faire appel au réseau international (très coûteux, réservé aux situations d’urgence).

Une solution alternative proposée par EDF est donc d’inciter les consommateurs à diminuer leur consommations les jours de l’année où la demande est la plus élevée. Typiquement, ceux-ci s’étendent entre le 1er novembre et le 31 mars. Ce sont les fameux “jours EJP”, où l’électricité est plus chère, et où les utilisateurs ont tout intérêt à diminuer leur consommation dans l’intérêt d’EDF et de leur portefeuille. En guise de compensation, ceux-ci peuvent profiter de tarifs plus avantageux tout le reste de l’année.

Est-ce que c’est rentable ?

343 jours un peu plus avantageux, 22 jours beaucoup plus chers… Où se trouve l’option EJP par rapport à l’option Base ? Il n’est pas vraiment possible de donner une réponse définitive à cette question, puisque tout dépend de votre consommation et de la souplesse de votre emploi du temps. Pour vous faire une idée plus précise de sa rentabilité, voici la grille tarifaire du Tarif Bleu d’EDF avec l’option EJP Résidentiel, applicable au 1er août 2016 :

Option EJP (TTC)

Puissance souscrite

(kVA)

Abonnement annuel

(€ TTC/an)

Prix du kWh

(cts € TTC/kWh)

Heures normales Heures de Pointe Mobile

9

110,59 13,18

48,08

12

171,39 13,18 48,08

15

197,44 13,18

48,08

18 223,50 13,18

48,08

36 697,63 13,18

48,08

Une option à l’abandon

Comme nous l’avons signalé, l’option EJP n’est plus proposée aux utilisateurs depuis 1998. En revanche, ceux y ayant souscrit avant cette date bénéficient toujours de ses avantages, raison pour laquelle d’une certaine manière, cette offre est toujours d’actualité.

Néanmoins, puisqu’il est impossible d’y souscrire et que chaque déménagement ou changement de propriétaire signifie la résiliation du contrat en cours, cela signifie que l’option EJP est vouée à l’extinction. À terme, il est en effet prévu qu’EJP disparaisse au profit, au moins partiel, de Tempo (pour en savoir plus sur cette option, consultez la page couleurs Tempo).

Hélas, cet abandon a des répercussions sur le sentiment des abonnés d’EJP, qui se sentent eux aussi abandonnés par EDF. Ceux-ci signalent souvent des dysfonctionnements de leur compteur EJP, qui se retrouve parfois bloqué ou allumé en permanence, sans que les utilisateurs sachent comment réagir. Plusieurs craignent également de se voir proposer un rachat de leur contrat EJP par EDF.

Les autres options tarifaires d’EDF

L’option EJP étant en train de disparaître au profit des autres options tarifaires d’EDF, il convient de se pencher sur ce qu’elles proposent si vous voulez vous faire une idée de leurs offres. Le Tarif Bleu dispose en tout de trois options tarifaires :

Option Base

Plus qu’une option, Base désigne l’absence d’option tarifaire. Le kWh d’électricité dispose d’un prix identique à toute heure, tous les jours. Par conséquent, il s’agit de l’option la plus facile à utiliser puisqu’elle ne demande aucune implication de la part de l’utilisateur.

Option Heures Pleines/Heures Creuses

Avec l’Option Base, l’Option Heures Pleines/Heures Creuses est l’une des plus populaires d’EDF. Le principe est un peu semblable à celui d’EJP, si ce n’est que la différenciation des tarifs ne s’effectue pas selon différents jours de l’année, mais selon différentes heures de la journée.

Ainsi, l’Option Heures Pleines/Heures Creuses divise chaque tranche de 24h en 16 heures “pleines” (avec un kWh plus cher qu’en option Base) et 8 heures “creuses” (où le prix du kWh est beaucoup plus abordable). Le but est simple : inciter les abonnés à lancer leurs tâches énergivores durant les heures creuses (grâce à un tarif moins élevé), lorsque la demande locale est moins élevée, afin de lisser la courbe de charge et faciliter la tâche de production d’EDF.

EDF n’est pas le seul fournisseur à proposer un système d’heures pleines et d’heures creuses. Cette option est potentiellement disponible chez l’ensemble des fournisseurs, puisque ce ne sont pas eux qui décident des plages horaires. En effet, la distribution de l’électricité est assurée par le gestionnaire de réseau, Enedis (anciennement ERDF). Par conséquent, c’est lui qui, au regard de la demande de chaque région, détermine les heures pleines et heures creuses de chaque commune. Pour connaître les vôtres, n’hésitez pas à vous rendre sur le site d’Enedis.

Option Tempo

L’Option Tempo est destinée à remplacer l’Option EJP, même si elle a tendance à être de moins en moins mise en avant par EDF. Le principe est identique, en plus complet. Les jours sont divisés en trois types, ou trois couleurs : les jours bleus (300 par an) disposent d’un prix de kWh particulièrement avantageux, les jours blancs (43 par an) d’un kWh au prix moyennement élevé, et les jours rouges (22 par an) avec un kWh très onéreux. Au-dessus de ce découpages s’applique aussi des heures pleines et heures creuses, donnait ainsi six tarifications différentes pour le kWh d’électricité.

FAQ

Peut-on encore souscrire à l’option EJP ?

L’Option EJP n’est plus proposée à la vente depuis 1998. Seuls les abonnés y ayant souscrit durant sa période d’activité en profitent encore. Les nouveaux abonnés peuvent seulement choisir entre l’Option Base et l’Option Heures Pleines/Heures Creuses. Même l’Option Tempo, qui remplace EJP, n’est plus spontanément proposée aux nouveaux clients. S’ils veulent en bénéficier, ceux-ci doivent en faire la demande.

Est-il possible de garder son contrat EJP en cas de déménagement ?

Dans un déménagement, le contrat d’électricité n’est pas transféré d’un logement à l’autre. Le fournisseur procède en fait à une résiliation de l’abonnement et en souscrit un autre dans le nouveau domicile. Étant donné que l’option EJP n’est plus disponible à la souscription, il n’est pas possible de quitter un logement avec l’option EJP et de continuer d’en profiter à une nouvelle adresse. Tout changement d’adresse ou de propriétaire suppose donc la cessation de l’option EJP.

Où trouver le calendrier des jours à venir pour EDF EJP

Comme l’historique des jours EDF Tempo, qui est disponible sur la page du site web d’EDF consacré à son option tarifaire, un calendrier EJP permet de consulter les derniers jours EJP et le nombre restant de jours EJP prévus dans l’année. Ces chiffres sont consultables directement depuis le site d’EDF.

article

Article écrit par :
Jeremy P

calendrier 5 juin 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici