Heures Creuses

Vous pensez que la tarification d’une offre d’électricité ne dépend que du choix de votre offre et de votre fournisseur ? C’est faux.  Même au sein d’une offre à prix fixe, garantissant un abonnement mensuel identique toute l’année, le prix du kWh d’électricité peut fortement varier d’une heure à l’autre. C’est le principe mis en œuvre par l’option Heures Creuses, appliquée par l’ensemble des fournisseurs d’électricité.

Pour être plus exact, c’est le gestionnaire du réseau de distribution, Enedis, que les heures creuses et heures pleines concernent. C’est lui qui décide de leur emplacement dans la journée selon la demande locale. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Comment sont-elles décidées ? Quelles sont les heures creuses d’Engie, et leurs différences avec les heures creuses avec Direct Energie ?

Vous trouverez ici tout ce que vous avez besoin de connaître sur l’option Heures Creuses et l’horaire Heures Creuses 2017 d’EDF et de tous les fournisseurs alternatifs. Sachez aussi que vous pouvez trouver plus d’informations sur les options tarifaires (EJP ou Tempo) ou le compteur Linky d’Enedis, Gazpar de GRDF, les abonnements monophasés/triphasés sur nos articles dédiés.


Enfin, pour toute information supplémentaire, sentez-vous libre d’appeler les conseillers de Certificats-Economie-Energie, disponibles du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et le samedi de 9h à 19h au 09 72 50 77 40.

Les heures creuses, c’est quoi ?

Vous connaissez peut-être l’option Heure Creuse du Tarif Bleu d’EDF. Cependant, c’est loin d’être la seule offre compatible avec ce système de tarification. Tous les fournisseurs proposent le même principe : l’opportunité de payer son électricité moins cher lorsque la demande locale est moins élevée.

En effet, comme son nom l’indique, le concept d’heures creuses désigne les moments dans la journée où la consommation d’électricité est moins élevée. Elle est donc fortement dépendante d’une région en particulier, raison pour laquelle les horaires changent d’une commune à l’autre et qu’on ne peut vous dire de quelle heure à quelle heure les heures creuses sont en application chez vous.

Néanmoins, si vous voulez bien comprendre la définition des heures creuses, il est nécessaire de s’attarder sur la façon dont elles sont déterminées dans chaque région.

Comment sont établies les heures creuses ?

L’électricité, ça fonctionne comment ? La grosse majorité de l’énergie électrique en circulation sur le territoire français provient de centrales nucléaires. Pourtant, il est difficile de stocker l’électricité produite avant de la distribuer aux utilisateurs finaux. Cela signifie donc que la mission des fournisseurs d’énergie ne consiste pas qu’en l’obligation de produire de l’électricité, mais de produire l’exacte quantité demandée par l’ensemble des consommateurs. Face à l’ardeur de cette tâche, Enedis, chargé de la gestion de l’ensemble du réseau de distribution électrique français, a essayé de lisser la demande à travers la journée.

En effet, la consommation électrique d’une ville ou d’une région est rarement uniforme. On observe régulièrement des pics d’activité en matinée ou en soirée, alors que le milieu de journée et la nuit sont souvent plus calmes. Une situation peu intéressante pour les fournisseurs ou le gestionnaire de réseau, qui ont tout intérêt à répartir la demande sur toute la journée.

Pour ce faire, les heures creuses d’ERDF, rebaptisé Enedis en 2016, permettent de mieux identifier les moments où la consommation locale est moins élevée. Par conséquent, les fournisseurs ont la possibilité d’inciter les consommateurs à privilégier ces moments de calme en proposant deux tarifications de leur kWh d’électricité :

  • En heures creuses, 8h par jour, le prix du kWh est moins élevé.
  • En heures pleines, 16h par jour, le prix du kWh est légèrement plus élevé.

L’option Heure Creuse est donc disponible chez la majorité des fournisseurs d’électricité en France. Avec l’option Base, offrant une tarification unique sur le kWh d’électricité quelle que soit l’heure de consommation, elle constitue l’une des offres les plus répandue auprès des consommateurs.

Bien entendu, étant donné que chaque plage horaire d’heures pleines et d’heures creuses est définie par rapport à la demande locale, ces heures varient d’une région à une autre. Ne vous étonnez donc pas si les heures creuses de Lyon sont différentes des heures creuses de Paris ou de Marseille. Pour savoir quelles sont les heures creuses de votre commune, rendez-vous sur le site d’Enedis et renseignez le nom de votre commune ou votre code postal afin de vous faire votre propre avis sur les heures creuses de votre région.

Une fois que vous avez souscrit à cette option, vous pourrez trouver la plage horaire de vos heures creuses sur vos factures EDF.

A qui l’option Heures creuses se destine-t-elle ?

Concrètement, chaque consommateur peut, s’il le désire, souscrire à l’option Heure Creuse de son offre de fourniture électrique. Il n’existe pas de condition de consommation ou de profil plus concerné qu’un autre pour en faire la demande.

Cependant, même si l’option Heures Creuses permet de réaliser des économies d’énergie à long terme, elle exige un certain investissement de la part de l’utilisateur. En effet, si celui-ci ne prend pas garde à l’heure à laquelle il lance ses activités les plus énergivores, sa consommation risque de lui coûter encore plus cher qu’en option Base. L’intérêt serait donc nul.

De plus, elle suppose aussi une certaine souplesse du consommateur dans le choix de ses horaires. Si celui-ci n’a pas la possibilité ou l’utilité de lancer ses tâches énergivores durant les heures creuses, cette option n’est peut-être pas l’idéale.

Tempo : pour aller plus loin dans les Heures Creuses

De la même manière que l’option Heures Pleines/Heures Creuses propose différentes tarifications du kWh selon les heures de la journée, l’option Tempo propose plusieurs tarifications selon les jours de l’année. En effet, tout comme davantage d’accessoires électriques sont utilisés en matinée ou en soirée, quel que soit le jour de l’année, on consomme beaucoup plus de chauffage en hiver qu’en été. De là est née l’Option Tempo d’EDF, permettant d’éviter tout excès de consommation les jours de très forte demande.

Pour fonctionner, l’option Tempo divise les jours de l’année en trois groupes : les jours bleus (300 par an) où le prix du kWh est avantageux, les jours blancs (43 par an) où le où le prix du kWh est moyennement élevé, et les jours rouges (22 par an) où le prix du kWh est très élevé. Ces derniers surviennent généralement entre le 1er novembre et le 31 mars, et le consommateur est prévenu la veille de la couleur du lendemain. La seule règle est qu’il ne peut y avoir plus de cinq jours rouges consécutifs, que les samedi et les jours fériés ne sont jamais concernés, et que les dimanches sont toujours bleus.

Le but de cette option est de “lisser” à son tour la consommation durant l’année, afin d’éviter des jours ou des semaine où la demande est beaucoup trop forte. Évidemment, bien plus que pour l’Option Heures Creuses, elle exige une grande souplesse dans l’emploi du temps de l’utilisateur, car les jours rouges sont particulièrement pénalisants et il peut se passer de nombreuses journées avant qu’un jour bleu salvateur n’apparaisse.

Seulement disponible chez EDF, l’Option Tempo ressemble beaucoup à l’Option EJP, aussi chez EDF mais qui n’est plus proposée à la vente. Aujourd’hui, seuls les clients qui y avaient souscrit avant sa disparition y ont encore droit. Pour l’Option Tempo comme l’Option EJP, les Heures Creuses restent d’application. Si un client peut véritablement moduler son emploi du temps pour ne limiter sa consommation que durant les heures creuses des jours bleus, il peut ainsi amasser d’importantes économies à long terme.

Pourquoi choisir l’option heures creuses ?

Etant donné que deux tarifications existent en parallèle (une pour les heures creuses, moins chères, et une pour les heures pleines, plus chères), le consommateur a tout intérêt à surveiller l’heure à laquelle il consomme son électricité. En dépit de cette contrainte horaire, les heures creuses apportent bon nombre d’avantages, à la fois pour les consommateurs, pour les fournisseurs et pour le gestionnaire de réseau.

Quel est l’intérêt pour le consommateur ?

Si le consommateur prend la peine d’être plus acteur dans sa consommation, et de privilégier le lancement de ses activités énergivores durant les heures creuses en vigueur dans sa région, l’intérêt des heures creuses est évident. Puisque le kWh d’électricité est moins cher qu’en option Base, un utilisateur aguerri peut donc accumuler d’importantes économies à long terme.

Quel est l’intérêt pour le fournisseur ?

Etant donné que c’est Enedis qui, en fonction de la consommation locale, détermine les plages horaires susceptibles de devenir des heures creuses, chaque fournisseur est situé sur un pied d’égalité à ce niveau. Les heures pleines et heures creuses d’Engie sont donc identiques aux heures creuses de Happ’e ou aux heures creuses de Total Spring (ex-Lampiris) ou d’EDF.

Néanmoins, il n’appartient qu’aux fournisseurs de décider de la facturation attribuée à ces différentes places horaires. Plusieurs fournisseurs alternatifs, notamment, proposent des tarifications particulièrement intéressantes qui leur permet de se démarquer de leurs concurrents.

Quel est l’intérêt pour le gestionnaire de réseau ?

Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France est Enedis, anciennement connu sous le nom d’ERDF. C’est lui qui a pour mission d’assurer l’entretien du réseau de distribution, et surtout de faire en sorte que chaque consommateur puisse bénéficier de la meilleure électricité possible.

Le problème, c’est que l’électricité est une ressource particulièrement difficile à stocker. Il n’est pas possible d’emmagasiner toute l’électricité produite par les centrales dans des batteries afin de les laisser à disposition des consommateurs. Par conséquent, le plus facile pour le gestionnaire de réseau et de gérer une demande uniforme dans la journée. Le principe des heures creuses permet de limiter la fluctuation entre les pics d’activités du matin et du soir et le reste de la journée et de la nuit, où la demande est plus faible.

Comment passer en heures creuses ?

Faire passer son offre d’électricité en option Heures Creuses n’est pas bien compliqué. Selon votre fournisseur, il vous faudra vous connecter sur votre espace client ou contacter votre service client afin de mettre à jour votre contrat. Prenez garde cependant que l’abonnement en Heures Pleines/Heures Creuses est généralement plus cher que l’abonnement Base. Soyez donc sûr de connaître les heures creuses en application chez vous et de pouvoir lancer vos activités énergivores dans cette période.

Ceci étant dit, passer en mode Heures Pleines/Heures Creuses peut amener d’autres changements dans votre logement. Premièrement : le compteur. En effet, si vous possédez un compteur électromécanique, il vous faudra le changer contre un compteur spécial “Heures Pleines/Heures Creuses”, qui comptabilisera votre consommation selon ces différentes plages horaires. C’est au locataire du logement qu’il sera facturé, De plus, si vous êtes équipé d’un chauffe-eau électrique, il vous faudra le relier à un contacteur qui déclenchera la mise en chauffe quand le tarif basculera en Heures Creuses. Celui-là sera facturé directement au propriétaire.

Les choses sont bien plus simples si vous disposez d’un compteur électronique. Avec Linky, les heures creuses sont comptabilisées sur le même compteur que celui du mode Base, ce qui vous facilite la tâche.

Quels sont les équipements à privilégier en heures creuses ?

Limiter ses “activités énergivores” durant les heures creuses, d’accord, mais quels sont les appareils concernés ? De manière non exhaustive, voici les dispositifs qu’il est le plus conseillé d’utiliser en heures creuses :

  • Les gros appareils électroménagers, tels que les lave-vaisselles, les lave-linges ou les sèche-linges. La plupart de ces appareils peuvent être programmés pour se lancer automatiquement à l’heure de votre choix, ce qui en fait des candidats idéals pour rentabiliser votre abonnement Heures Creuses. Ceci étant dit, si vous avez le sommeil léger ou si vous vivez en appartement, vous préférez sans doute les activer en début d’après-midi (13h-14h) plutôt en pleine nuit.
  • Les cumulus d’eau chaude sanitaire électriques. A condition de l’avoir équipé d’un contacteur spécial, votre cumulus pourra chauffer l’eau en heures creuses et vous permettre de réaliser des économies.
  • Les plaques de cuisson électriques, si possible, peuvent être privilégiées durant les horaires de déjeuner (entre 12h et 14h) en heures creuses.
  • Le chauffage électrique à accumulation, qui peut servir à emmagasiner la chaleur en heures creuses pour la rediffuser ensuite.

FAQ

Que sont les heures creuses ?

Même si elle est facile à produire, l’électricité est difficile à stocker sur le réseau de distribution français. Par conséquent, les fournisseurs tentent de produire une offre exactement identique à la demande, afin d’éviter les surplus. Une mission qui n’est pas toujours possible quand, en raison de l’horaire de la plupart de ses consommateurs, la consommation globale est rarement uniforme et se divise entre pics d’activité et périodes de calme.

C’est afin de lisser la courbe de la demande sur toute la journée que le gestionnaire de réseau Enedis (anciennement ERDF) a établi des plages horaires d’heures pleines et d’heures creuses. Le but : signaler quelles sont les périodes où la demande est la plus faible, afin d’inciter les consommateurs à concentrer leurs activités les plus énergivores pendant cette période.

Pour ce faire, les fournisseurs proposent différentes tarifications du kWh d’électricité. L’énergie est donc plus chère lors des heures pleines et plus accessibles durant les heures creuses. De cette manière, la demande énergétique est relativement lissée et le consommateur peut, s’il le désire, effectuer d’importantes économies.

Comment connaître ses heures creuses ?

Sur une journée de 24h, il y a en tout 8h creuses pour 16h pleines. Hélas, impossible pour nous de spécifier quelles sont les heures creuses en vigueur dans votre région. En effet, Enedis définit ces plages horaires en fonction de la demande locale, ce qui signifie que ces valeurs changent d’une commune à l’autre. Vous pouvez toutefois vous renseigner sur les heures pleines et heures creuses chez vous en vous rendant sur le site d’Enedis et en spécifiant votre code postal ou le nom de votre commune.

Comment voir les heures creuses sur son compteur ?

Une fois que vous avez souscrit à l’option Heures Pleines/Heures Creuses auprès de votre fournisseur d’électricité, vous changez automatiquement de compteur électrique. Si vous disposez d’un compteur électronique, comme le nouveau compteur connecté Linky, le changement de tarification est automatiquement pris en compte et ne nécessite aucun changement de la part de l’utilisateur. En revanche, si vous possédez un compteur électromécanique, il vous faudra l’échanger compte un compteur Heures Pleines/Heures Creuses, qui compatibilisera sur deux jauges différentes le relevé de votre consommation.

Existe-t-il des heures creuses pour le gaz ?

Les paramètres de stockage du gaz et de l’électricité sont radicalement différents. Par conséquent, les besoins d’uniformisation ne sont pas les mêmes et le concept d’heures pleines et d’heures creuses n’a pas d’utilité pour la consommation de gaz. En conséquence, non, il n’existe pas d’heures creuses applicables pour les offres de gaz.

Existe-t-il des heures creuses chez les SICAE ?

En 1946, un grand plan de nationalisation a rassemblé la grande majorité des entreprises de production et de distribution d’électricité en France sous la bannière unique d’EDF. Enfin presque, puisque les régions les plus reculées ont pris en main leur propre fourniture et distribution d’électricité. Cela a donné naissance aux SICAE (Sociétés d’Intérêt Collectif Agricole d’Electricité). Techniquement, le réseau des SICAE n’est pas affilié au réseau national d’Enedis, mais ces sociétés peuvent tout à fait proposer des options d’heures pleines et d’heures creuses propres à leur région.

article

Article écrit par :
Jeremy P

calendrier 10 mai 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici