Comment payer son électricité moins cher ?

Ecrit par: / Publié le : 19 avril 2017 (mis à jour le ) / Pas de commentaire
Cette page référence d'abord les fournisseurs partenaires de papernest puis autres fournisseurs pertinents. Classement : dans l'ordre décroissant du nombre du clients à l'échelle nationale. En savoir plus sur notre méthodologie : ici.

“Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher ?”. C’est la question que tout le monde se pose afin d’essayer d’alléger un peu ses factures. Pourtant, peu de personnes savent vraiment comment procéder afin de rendre leur abonnement d’électricité (ou gaz) moins cher. Suffit-il de trouver le bon fournisseur, afin de bénéficier de l’offre d’électricité le moins cher ? Avez-vous un rôle à jouer dans le montant de votre facture, à part le fait de consommer moins ? Mais comment est défini le prix de l’électricité de toute façon ?

Lorsqu’on désire effectuer des économies d’énergie, il est judicieux de se poser toutes ces questions. Cet article a vocation à y répondre de la manière la plus complète possible.

Sachez également que vous pouvez consulter nos articles sur :


Si vous désirez davantage de conseils sur les offres d’électricité les moins chères, n’hésitez pas à poser la question aux conseillers de Certificats-Economie-Energie, disponible au 09 72 50 77 40 du lundi au vendredi de 8h30 à 21h, et le samedi de 9h à 19h.

Comment est défini le prix de l’électricité ?

Si vous vous contentez de chercher “électricité pas cher” sur Google, il y a de bonnes chances pour que vous tombiez sur des sites de matériel électrique pas cher plutôt que sur un comparateur des fournisseurs d’électricité. De plus, même en recherchant sur l’UFC “Que Choisir ?” l’électricité la moins chère, il vous faudra vous familiariser avec plusieurs notions si vous désirez comprendre par vous-même selon quels critères comparer les différentes offres d’énergie.

La première de ces notions, c’est la manière dont est déterminé le prix de l’électricité. Concrètement, les contrats d’énergie sont divisés en deux volets : les offres à tarif réglementé et les offres de marché. Selon le type d’offre, le prix du kWh sera différemment déterminé.

Les tarifs réglementés

tarifs réglementésL’expression “tarif réglementé” risque d’être l’une des premières que vous risquez de rencontrer en recherchant quel fournisseur d’électricité choisir afin de bénéficier l’offre la moins chère. C’est une notion qui vaut à la fois pour les fournisseurs d’électricité et de gaz, mais qui n’est en application que chez les fournisseurs historiques. En quoi consiste-t-il ? Pourquoi existe-t-il sous cette forme ? Par qui est-il réglementé ? Si vous voulez comprendre le pourquoi du comment du prix de l’électricité, vous devez vous attardez sur ces détails.

Le concept de tarif réglementé apparaît en France en 1946, lors de la création d’EDF. En tant que société nationale à service public, la nouvellement créée Electricité De France gérait la production, la distribution et la commercialisation de l’électricité dans le pays mais ne décidait pas de son prix. Les tarifs étaient directement décidés par l’Etat, qui veillait à les placer suffisamment bas pour les rendre accessibles au plus grand nombre de consommateurs.

Plus tard, en 2007, eut lieu la grande libéralisation du marché de l’électricité. Les fournisseurs alternatifs se sont multipliés et se sont tous mis à proposer leurs offres de marché. Mais les consommateurs qui avaient déjà souscrit au tarif réglementé d’EDF ont gardé le droit d’y rester, et les nouveaux clients ont pu s’y inscrire s’ils le désiraient. En dépit d’une vaine tentative il y a quelques années de supprimer le tarif réglementé au profit des seules offres de marché (tentative n’ayant rencontré que l’ire des consommateurs), les deux types d’offres existent toujours aujourd’hui.

Evidemment, seuls les fournisseurs historiques (EDF pour l’électricité et Engie, anciennement GDF, pour le gaz), anciens détenteurs du monopole d’Etat, disposent de l’obligation de proposer ces tarifs réglementés. Cependant, ceux-ci sont si populaires parmi les consommateurs qu’ils font office de référence pour l’ensemble des fournisseurs. Ainsi, de nombreux fournisseurs d’énergie proposent des offres de marché, mais calquées sur le montant et l’évolution des tarifs réglementés. On parle alors d’offres indexées.

Comment est déterminé le tarif réglementé de l’électricité ?

Pour trouver le fournisseur d’électricité le moins cher, ou le fournisseur de gaz le moins cher, il faut souvent se tourner vers les tarifs réglementés. Mais comment ceux-ci sont-ils définis ? Qui détermine ce chiffre qui impacte l’ensemble du marché énergétique français ?

Dans le cas de l’électricité, en France (on ne peut donc pas s’exprimer sur l’électricité la moins chère en Belgique, qui dispose de son propre système de tarification selon les différentes régions), le prix du kWh d’électricité est réévalué tous les ans au mois d’août. Ce tarif est déterminé par les ministres de l’énergie et de l’économie, qui se basent sur les coûts de fourniture et d’acheminement de l’électricité, ainsi que les taxes liées.

De plus, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) joue un rôle important dans l’établissement du juste prix du kWh d’électricité. Outre sa mission consistant à garantir la transparence et l’accès équitable au réseau de transport et de distribution, la CRE se penche surtout sur les besoins d’EDF concernant la maintenance des réseaux et conseille aux ministères compétents le prix du kWh. Libres à eux de suivre ou pas les recommandations de la CRE dans ce domaine.

Les offres de marché

Théoriquement, il y a d’un côté les tarifs réglementés et de l’autre les offres de marché. Dans les faits, les choses sont un peu plus nuancées.

Les offres de marché, contrairement aux tarifs réglementés, sont définies par les fournisseurs en question. Ce sont eux qui déterminent les prix en fonction de l’origine de l’électricité, des forfaits de leur choix ou de leur stratégie commerciale.

Les offres de marché sont souvent à prix fixe, ce qui signifie que le prix n’évolue pas durant la durée de l’abonnement. Cependant, de nombreux fournisseurs optent pour les offres indexées dont nous avons parlé. Le but : suivre le prix et l’évolution du tarif réglementé, même s’ils ne disposent pas de l’obligation légale de le faire. Cela permet aux clients d’être assurés du fait qu’ils ne paieront jamais plus cher que ce qu’ils feraient auprès du fournisseur historique. De plus, certains d’entre eux proposent même une réduction systématique par rapport au tarif réglementé. Avec un prix inférieur à 5%, 10% ou même 20% des tarifs imposés par les pouvoirs publics, cela permet à un fournisseur d’électricité d’être moins cher qu’EDF s’il le désire, tout en offrant la même qualité d’énergie.

Les offres les moins chères des fournisseurs d’énergie

offres moins chèresSans grande surprise, le prix auquel vous paierez votre kWh d’électricité dépendra notamment du choix de votre fournisseur. Tous ne sont pas égaux dans ce domaine, et là où plusieurs proposent une énergie plus verte mais plus chère, d’autres se contentent de proposer l’électricité la plus accessible possible. Ainsi, si vous cherchez l’électricité verte la moins chère du marché, il ne s’agit pas de ne regarder que le prix, mais également sa provenance.

Du reste, de nombreux comparatifs sur l’électricité la moins chère sont déjà disponibles en ligne et rassemblent les différents prix du kWh selon les fournisseurs et les offres. Nous allons passer en revue celles des principaux acteurs du secteur énergétique et, pour chacun, spécifier leur offre la moins onéreuse.

Pour réduire votre facture d’énergie, lisez aussi nos conseils pour payer votre gaz moins cher.

Engie

L’ancien GDF, renommé depuis quelques années en Engie, a profité de la libéralisation de l’énergie pour proposer ses propres offres d’électricité. Et si vous vous demandez quelle est l’électricité la moins chère entre EDF ou GDF / Engie, la réponse se trouve du côté de Happ-e.

Happ-e est le nom d’une offre d’électricité à bas prix lancée par Engie en 2014. Sa particularité : une gestion exclusivement numérique et des prix calqués sur les tarifs réglementés d’EDF. De plus, Happ-e va plus loin en proposant une remise de 8% par rapport au tarif réglementé.

Direct Energie

Direct Energie est le principal fournisseur alternatif de France. Niveau électricité, il propose trois offres : Verte, Directe et Online, respectivement à -2%, -5% et -10% en dessous du tarif réglementé d’EDF.

Total Spring (ex-Lampiris)

Le fournisseur d’origine belge reconverti en filiale de Total Total Spring ne propose qu’une offre d’électricité à destination des particuliers : l’offre Électricité 100% verte. Comme Engie et Direct Energie, il fixe ses prix en fonction du tarif réglementé, et propose même une réduction de 10% par rapport à ces tarifs.

EDF

En tant que fournisseur historique d’électricité en France, EDF est le seul fournisseur à être soumis à l’obligation des tarifs réglementés. Cette offre porte le nom de Tarif Bleu, et constitue l’offre de référence pour la plupart des fournisseurs concurrents. Il s’agit également de l’offre la moins chère proposée par EDF.

Planète Oui

Planète Oui propose une seule offre d’électricité, elle aussi calquée sur le tarif réglementé de vente. Néanmoins, elle devient intéressante dès lors qu’on se penche sur ses deux réductions tarifaires. En effet, le service Electréconso propose une réduction de 10% sur l’abonnement du mois suivant si les clients déclarent leur consommation en ligne. De plus, les clients dont la consommation est inférieure à un palier référent peuvent bénéficier du service Electrécolo, engendrant une réduction supplémentaire de 10%. Au total, le kWh de Planète Oui peut être commercialisé à 20% de moins que le tarif réglementé décidé par l’Etat, ce qui en fait l’un des abonnements d’électricité les moins chers du marché.

Des options tarifaires pour faire des économies

Il existe de nombreuses manières de se renseigner et de se faire un avis sur l’électricité moins chère : forum, comparateurs, avis clients… Néanmoins il n’existe pas une infinité de façon de baisser le prix de son kWh d’électricité : changer de fournisseur et choisir une option tarifaire adéquate en sont les principales. Les fournisseurs, vous les connaissez, mais sachez qu’il existe plusieurs options qui peuvent modifier leur tarification du kWh d’électricité.

Heures pleines / Heures creuses

heures creuses heures pleinesL’option Heures pleines/heures creuses est reprise par la plupart des fournisseurs d’électricité, ce qui en fait la principale à connaître si vous désirez réduire le prix de votre consommation. Grâce à elle, vous avez la possibilité de payer votre électricité moins cher le soir ou la nuit, à condition de concentrer vos tâches énergivores à l’intérieur de ces fameuses heures creuses.

Mais ces heures creuses, et ces heures pleines, c’est quoi ? Il s’agit de plages horaires déterminées par Enedis, traduisant les moments de la journée où la demande est plus ou moins forte dans la région. On trouve ainsi 16 heures pleines (où la demande est plus élevée) et 8 heures creuses (où la demande est plus faible) dans chaque commune de France. Afin d’inciter les clients à privilégier leur consommation lorsque la demande est plus faible, et ainsi lisser l’offre électrique tout au long de la journée, les fournisseurs proposant cette option modifient le prix du kWh d’électricité selon la plage horaire. Il est ainsi plus élevé en heures pleines et plus bas en heures creuses. Si vous devenez acteur de votre consommation, il est donc possible d’effectuer des économies assez importantes à long terme.

Les horaires des heures creuses varient en fonction de chaque commune. Si vous voulez savoir à partir de quelle heure l’électricité est moins chère chez vous, n’hésitez pas à rendre sur le site d’Enedis en cliquant ici.

Tempo

calendrier tempo 2016Notez que de son côté, en plus de l’option heures pleines / heures creuses, EDF propose une option nommée “Tempo”. Ici, le principe est de faire varier le prix du kWh non seulement en fonction des heures de forte demande, mais aussi des jours dans l’année. On retrouve plusieurs jours bleus (avec un prix du kWh peu cher), des jours blancs (où le kWh est un peu plus élevé) et quelques jours rouges (le prix du kWh devient particulièrement cher).

FAQ

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher en France ?

La plupart des fournisseurs se basent sur les tarifs réglementés appliqués par EDF pour déterminer le prix de leurs offres. Néanmoins, plusieurs fournisseurs alternatifs proposent des réductions systématiques par rapport à ce prix. Direct Energie et Total Spring, par exemple, peuvent proposer jusqu’à -10% par rapport aux tarifs réglementés. Planète Oui, de son côté, contient différents services qui, selon votre consommation, peuvent augmenter cette réduction jusqu’à -20%.

Comment payer mon électricité moins cher ?

Le prix réglementé du kWh d’électricité est déterminé par les ministères de l’énergie et de l’économie. La plupart des fournisseurs alignent leurs offres en fonction de ces tarifs réglementés, en l’agrémentant parfois d’une certaine réduction. De plus, plusieurs options tarifaires, comme celle des heures pleines/heures, permettent de diminuer le prix du kWh si l’utilisateur prend en charge sa consommation. En privilégiant le lancement de ses tâches énergivores au moment où la demande en énergie est moins élevée dans sa région, il peut bénéficier d’une électricité moins chère et, à long terme, diminuer drastiquement le montant de sa facture d’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici